Avis – Assault Lily BOUQUET

Ces dernières années le studio Shaft a perdu en éclat ne devenant plus que l’ombre de lui-même et de son fan service. A l’exception de 3-Gatsu no Lion et des Monogataries, ce dernier s’enferme dans un moule ne lui donnant pas forcément la meilleure des images. Après une année 2019 des plus creuses, ce dernier revient avec une nouvelle production originale. Or difficile de s’émanciper de ses démons, après une nouvelle adaptation de Madoka produite pour faire plaisir aux fans et promouvoir le jeu, Shaft relance l’assaut avec un anime prônant le culte de la « Lily » destiné là encore à mettre en avant un jeu.

Dans un avenir proche, sur Terre, de mystérieuses créatures géantes nommées « Huge » étaient sur le point d’anéantir le genre humain. Le monde entier s’unit alors, et en combinant la science et la magie, des armes connues sous le nom de CHARM furent développées. Les adolescentes étant les plus à même de se synchroniser avec elles, le monde les nomma « Lilies », et la population les considéra comme des héroïnes. Des académies militaires, les Garden, furent mises sur pied afin d’entraîner les Lilies à affronter les Huge. Dans une de ces bases, servant aussi à protéger et à guider l’humanité, nous suivrons des jeunes filles rêvant de devenir les prochaines sauveuses de l’humanité.

Face au nouveau péril nommé Huge, l’humanité créa des armes nommées Charm. Des académies militaires furent créées afin d’entraîner leurs porteuses, les Lilies, à affronter les Huge. Dans une de ces bases, servant aussi à protéger et à guider l’humanité, nous suivrons des jeunes filles rêvant de devenir les prochaines sauveuses de l’humanité.

Avec cette adaptation de science-fiction un poil sombre, l’anime ne lève en rien le voile sur le mystère des Huge pas plus que ne sauve l’humanité. L’intrigue est cloisonnée autour de cette académie et des attaques récurrentes de Huge. Plus que de souligner son scénario, il convient d’évoquer l’approche particulière de l’histoire au travers de son casting. Parmi les nombreuses Lilies de l’académie, notre attention va être portée sur une nouvelle étudiante nommée Lily et sur sa future partenaire Yuri. Cette saison va montrer l’évolution de leur relation. Yuri souffre d’un traumatisme depuis la mort de son ancienne partenaire qui sera au centre de cette saison. Grâce à sa douceur, Lily réussira à briser ce maléfice qui ronge Yuri. Avec parfois des petites touches d’exagération et un traitement relativement ordinaire, ce développement convaincra tout de même et intéressera son public. Cette relation n’accaparera pas toute cette saison. L’arrivée d’une nouvelle Lilie questionnera sur des thèmes d’humanité et presque politiques/société afin de montrer Lily brisée à la fin de cette sous intrigue. D’un autre côté, le groupe de Yuri/Lily composé de 7 autres jeunes filles sera souvent mis en lumière. Très peu d’approfondissement sur ces personnages est à noter, mais profiter à leur côté de cette vie académique rythmée par des attaques inopinées instaurera une ambiance des plus charmantes.

En effet, cet anime (et encore plus son personnage principal) est à l’image du terme « Lily ». Lily est une femme sincère et d’une extrême générosité. Féminine jusqu’au bout des ongles, elle est un concentré de douceur et son charme naturel opère systématiquement. En amour, Lily est intègre et profondément romantique.

Très fidèle, elle sera prête à beaucoup de sacrifices pour que son couple puisse s'épanouir comme il se doit. Plusieurs épisodes se destineront à des états d’âmes quelque peu sombres ou nocifs, mais l’histoire rebondit toujours rapidement pour faire ressortir le bon côté des choses. Cette flagrance fera sans conteste l’attrait de cet anime.

Pas besoin de le dissimuler, le casting exclusivement féminin joue énormément sur les stéréotypés en matière d’animation japonaise. Impossible de développer toutes ces Lilies, il est donc important de directement cerner ces jeunes fleurs avec leur traits de caractère et expression. Rappelons que l’anime sert le jeu, il faut donc montrer le plus de Lilies et sous leur meilleur jour.

Pour ce faire, le fan service est élevé en tant que pilier de cet anime. De la part de Shaft, je ne suis pas surpris. Précaution est de mise quand on se lance dans ce visionnage. Tout d’abord le design même des Lilies est imaginé afin de plaire à une certaine part de la communauté masculine. Bon dieu, la taille de leur hanche est un cadeau du ciel ! … Excusez-moi pour cet écart. Le design de chacune est soignée et unique afin de les différencier. Enormément de séquences dans cet anime mettent en valeur les Lilies. On pense aux séquences dans les bains, plus que courantes.  Il est impératif pour les producteurs de créer un attachement et une intimité avec ces jeunes filles. Le culte presque de la waifu dira-t-on… Malgré que je le sache et que je n’approuve pas forcément cet aspect de l’animation japonaise plus que critiquable, la magie opère en partie. Plus que le fan service, c’est vraisemblablement cette proximité quasi quotidienne avec ce groupe qui est plaisant. C’est agréable de les suivre dans cette atmosphère douce et enjouée permanente. La relation Yuri/Lily est des plus pures et mignonnes.

Pour en venir au reste, Assault Lily Bouquet est un des animes les mieux travaillés de cette saison. Aucun écart n’est admis, chaque dessin semble maitrisé au millimètre près. La constance est irréprochable. Le trait est soigné. En matière d’animation, l’œuvre alterne entre de la 2D en grande partie et quelques séquences 3D. Les transitions sont fluides et le mariage fonctionne bien. Les modèles 3D sont souvent utilisés sur des séquences rapides et intenses, le public n’a donc pas vraiment le temps de s’attarder sur la modélisation de notre groupe de Lilies. Dans ce sens, c’est une réussite. Pour l’animation 2D, c’est bien travaillé. Agrémenté d’effets variés, l’anime délivre une esquisse des plus splendides, rien d’étonnant quand on connait les productions de Shaft. Le binôme OP/ED est probablement le plus mémorable en automne aux côtés de Jujutsu Kaisen. D’un point de vue technique, c’est un quasi sans faute à mes yeux.

Assault Lily Bouquet Lily Yuri FanService

Conclusion : Le Bouquet de pureté Shaftien perlé de fan service et yuri

Note :
5.5/10
0

Il ne faudra pas attendre grand-chose de cette production. Techniquement très réussi avec des scènes d’action prenantes, Assault Lily Bouquet propose un scénario de science-fiction peu ambitieux saupoudré de Yuri. L’histoire se focalise sur la relation de Yuri/Lily et leurs états d’âme accompagnées de leurs camarades. La volonté de créer un lien entre les Lily et le spectateur est réussi. Dans ce sens, l’objectif premier de l’anime est pleinement accompli sans aucune erreur de parcours. J’aurai en partie bien aimé ce visionnage.

Néanmoins, gorgé de fan service et assez stéréotypé, cet anime restera à mon sens uniquement une petite escale de niche sympathique des plus douces pour les spectateurs saisonniers, que pour autant sans surprise je ne recommanderai pas. Je reste assez consterné par les récentes productions de Shaft qui pour moi s’égarent trop dans le fan service et le culte de la waifu sous tous ses angles, en oubliant presque les fondements de toutes bonnes œuvres. Si au moins, une saison 3 de 3-Gatsu no Lion pouvait sortir pour rattraper le tir…

L’anime est disponible sur la plateforme de simulcast Wakanim

Partager sur :
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments