Avis – Kimi to Boku no Saigo no Senjou

Au travers d’une présentation qui aurait pu laisser penser que KimiSen était une sorte de Roméo et Juliette moins dramatique dans un monde de Fantasy, le public sans s’attendre à une œuvre de grand acabit avait placé tout de même des attentes assez élevées. On le voit d’ailleurs avec la grande popularité de cette adaptation. Fort heureusement, cet anime n’a jamais été vendu comme cela (enfin j’espère) sinon Shakespeare se serait retourné dans sa tombe.

La série suit l’histoire d’un sympathique chevalier du royaume des sciences tombé en disgrâce. La guerre faisant rage depuis des siècles, il doit affronter la princesse-sorcière des glaces du royaume magique rival. Et contre toute attente, malgré leurs idéaux divergents, les voilà qui tombent désespérément amoureux l’un de l’autre…

Médiocre, fade, mauvais (…), choisissez le mot qui vous convient le mieux pour définir cet anime. KimiSen est ce genre d’œuvre qui en un seul épisode annihile toutes nos attentes. On sait pertinemment que cet anime n’aura quasiment rien à apporté excepté une pincée salée et amère de divertissement et pourtant on se jette avec contradiction dans ce divertissement malsain pour notre santé et encore plus pour le devenir de l’animation japonaise.

KimiSen est la caricature même d’une adaptation générique faisant ressortir absolument tous les travers de l’animation contemporaine. Tout d’abord, le plot de base n’est pas mauvais et a un fort potentiel. La guerre fait rage depuis des siècles or une rencontre va changer le cours des deux nations ennemies. Deux âmes animées par des idéaux divergents vont trouver en l’autre un semblable mais aussi un rival. Sous cette relation taboue qui ne se nomme pas, fleurira un amour des plus sincères et mignons…

Maintenant dans la transposition pratique de cette histoire, l’anime arrive à aligner tous les clichés et à réaliser un emboitement de faits avec le plus grand désintérêt. Cette adaptation rate tout d’abord le coche de nous intéresser par l’univers. Aussi bien l’Empire que la Nation magique ne sont pas correctement présentés. En optant pour une immersion au travers du seul prisme de ses personnages (qui sont la plus grande faiblesse de l’œuvre), aucun attachement n’est créé pour ce monde. La culture, la population, les mœurs (…) rien n’est fait ne serait-ce dans un seul épisode pour faire naître un léger attachement.

Our Last Crusade KimiSen KimiBoku Aliceliese Iska first meeting

A force de gambader dans les états neutres sans caractéristiques propres ou d’enchainer les séquences d’action, l’anime produit un monde sans intérêt, ce même monde dont la paix est l’objectif final de ce combat mené par les protagonistes.

Ensuite, cette adaptation présente tout un tas de scènes au fondement questionnable : la libération du héros, l’envoi de sa troupe sur plusieurs champs de bataille ou dans le camp ennemi etc. Une raison est toujours apportée mais à chaque fois qu’on y réfléchit elle n’est pas convaincante. On ne comprend pas le rôle de certains personnages comme Mismis. Comment a-t-elle pu être capitaine d’une escouade ? Leur équipe bénéficie souvent de congés pour effort fourni or on a plus l’impression de voir notre héros en repos qu’au travail. Un traitre de l’Empire est gracié sans même être surveillé sous prétexte qu’on a besoin de force de frappe… Au bout de plusieurs épisodes, je n’ai pas l’impression que ça soit le cas. A la place de dresser un coup du destin des plus charmants, à chaque fois que nos deux promis se rencontrent, c’est forcé et mal amené. L’anime est tristement prévisible, la plupart des twists se remarquent de loin. La narration n’est pas spécialement bien travaillée dans cet anime. Prenez du recul et vous verrez qu’il y a énormément de points qui ne vont pas.

Là où le bât blesse, c’est bien dans son casting. C’est une catastrophe. Sans aucun doute sur la soixantaine d’animes visionnés en 2020, ce casting est le pire que j’ai vu. Il n’y a pas un seul personnage pour en rattraper un autre. Entre clichés avariés, coquille vide ou pois chiche à la place du cerveau, vous serez ravis. Prenons l’exemple de l’équipe du héros, excepté le protagoniste que pouvons-nous dire ? Absolument rien ! Le capitaine en plus est insupportable. Les deux autres sont de simples figurants. A l’image du capitaine, de nombreux personnages sont outrageusement maniérés aussi bien dans leurs gestes, leur attitude que la manière de s’exprimer. A force d’empiler les personnages de ce genre, l’anime dérange et ne fait pas authentique. Du côté des forces magiques, c’est un tout petit peu mieux avec certains personnages mystérieux ou dont leurs ambitions seraient « presque » travaillés, mais là encore quelle farce. Flash-Back ? Passif ? Approfondissement de personnage ? C’est une langue étrangère hérétique pour KimiSen.

Enfin pour aborder la relation amoureuse entre les deux tourtereaux qui nous était tant vendue, elle reste très classique. Une poésie semblait se dégager des trailers or là on tend plus vers une histoire immature simpliste. Etant bon public, j’ai quand même aimé suivre ce petit couple et leur rencontre, ce n’était pas déplaisant et je me suis suffisamment investi à leur côté, même si c’était générique.

Heureusement plusieurs scènes de combat jalonneront l’œuvre. On ne s’ennuie pas devant cette œuvre qui marie relativement bien les phases posées avec les affrontements. Les cuts pourront être bons comme plus faibles. KimiSen est quelques fois irrégulier mais l’esthétique et l’animation restent suffisants pour donner vie à cette adaptation. 

Conclusion : L’amour est trompeur

Note :
3.5/10
0

Avec un peu de bon sens et de réflexion, Kimisen apparaitra rapidement comme une adaptation sans intérêt. Entre les producteurs, le réalisateur ou bien le scénariste, je ne sais pas à qui imputer la faute… Cette adaptation est ce parfait cas d’école d’une « mauvaise adaptation » dénuée de toute originalité et travail parallèle au LN afin de proposer une œuvre intéressante, uniquement pour faire vendre le support d’origine. Je n’arrive pas à concevoir des arguments pour le recommander ni même de conclusion pour finir sur une bonne note.

L’anime est disponible sur la plateforme de simulcast Wakanim

Partager sur :
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments