Avis – Les Héros de la Galaxie : Die Neue These 2

Le renouveau du space opéra !
C’est ainsi qu’on pourrait nommer cette année riche en titres de qualité. Trois animes du genre, outre les Gundam présents chaque année, ont marqué ces quatre saisons : Kanata no Astra, Uchuu Senkan Yamato 2202 et Les Héros de la Galaxie. Le premier a captivé le public de par son intrigue et le suspens présent jusqu’à la toute fin, le second est venu apporter une suite à une série culte, le dernier redonne vie à un anime considéré comme le meilleur en matière de space opéra. Quelle magnifique année !

Guerre civile et révolte

La guerre entre le Reich et l’Alliance reprend mais elle va très vite être suspendue en raison de mouvements internes dans chaque Etat. Le Kaiser décède, laissant le trône vide. Une guerre interne motivée par la succession du trône va alors éclater entre Lohengramm et la haute noblesse. De son côté, l’Alliance des Planètes libres sera traversée par un coup d’état militaire interne. Pendant ce temps, la Terre suit de près cette convergence des pouvoirs politiques et militaires préparant minutieusement dans l’ombre son prochain coup.

Ginga Eiyuu Densetsu Die Neu These 2 Lohengramm

Cette seconde saison reprend toutes les caractéristiques de la première saison qui ont su nous charmer. La politique est toujours prédominante. Plusieurs points de vue s’opposent donnant lieu à des conflits. Beaucoup de stratégie, de mouvements variés, de coups bas et trahisons rythment cette saison.

Comme à l’accoutumé, un point de vue édifiant et moralisant est apporté sur chaque situation grâce à des personnages qui font preuve d’une certaine sagesse. C’est introduit de manière légère, ponctuelle, accessible et naturelle sans partir dans des discussions trop philosophiques indigestes.

Une histoire toujours aussi fascinante

Suivre de manière alternée l’Alliance et le Reich cadence le récit. La clarté et la vraisemblance de la narration sont un des points forts de l’œuvre, ce qui n’est pas forcément évident pour une chronique politique et militaire aussi vaste. L’anime intègre en plus toujours un conteur pour relater des faits de manière concise sans casser le rythme ou l’immersion.

Ginga Eiyuu Densetsu Die Neu These 2 Kircheis Siegfried

Les batailles, essentiellement présentes dans la seconde moitié de cette saison, sont intéressantes à suivre, certaines ayant leurs particularités et temps forts. Le studio Production I.G livre à l’image de la saison 1 une production soignée, peut-être même encore mieux maîtrisée. Arrêtons avec les débats stériles : la CGI est très bonne.

Les batailles avec les énormes flottes de vaisseaux sont captivantes et plusieurs éléments tels que le collier d’Artemis sont bien modélisés. Une attention particulière est apportée à la bande-son, avec des compositions au ton tragique plutôt mémorables.

L’existence d’une multitude de groupes et de personnes uniques sont un des fondements à ce riche et splendide univers. Les deux visages de cet anime sont toujours aussi charismatiques et fédérateurs. Les personnages sont pour la plupart bien construits et ont tous leur rôle à jouer. Cette saison réalise un affinement assez important du casting, n’hésitant pas à sacrifier des personnages importants.

Les héros, vainqueurs à coup sûr

Cette seconde saison est dans la droite lignée de la première, même si elle se recentre plus sur chaque camp. C’est seulement à l’épisode 11-12 qu’on ressent une bascule présageant des futurs changements et une suite quelque peu différente, probablement meilleure.

Deux éléments m’apparaissent déterminants : tout d’abord un événement majeur qui n’échappera à personne pour lequel on ne dira rien d’autre. Autre point déjà évoqué plus haut : cette sélection du casting pour ne conserver qu’en grande majorité les meilleurs éléments. Tous les personnages, tels que les hauts nobles prisonniers de leurs privilèges, qui apparaissaient peu nuancés et intéressants à suivre, connaissent pour la plupart une fin tragique. Seule la défaite les attend. On sait pertinemment que les camps des deux personnages principaux ressortiront vainqueurs. Conséquence, le déroulé des affrontements et soulèvements est inconnu tandis que l’issue est prévisible. Le suspens est atténué. Souvent sanguins ou inconscients, ces personnages perdent en plus des batailles à cause de grossières erreurs.

Néanmoins, les personnages les plus clichés ne sont plus et l’anime se déleste donc de ces poids pour la suite. Le scénario se dirige ainsi vers un affrontement imprévisible entre protagonistes qui promet.

Ginga Eiyuu Densetsu Die Neu These 2 Yang Wen LI

Conclusion : Une constellation toujours aussi éclatante

Note :
9/10
0
Ginga Eiyuu Densetsu n’a rien perdu de sa superbe. Portée par une narration donnant du sens aux faits, cette œuvre captive toujours autant le public par les enjeux politiques sous-jacents et ces batailles spatiales. Cette seconde saison se recentre sur les problèmes propres à chaque camp mais réserve tout de même plusieurs surprises parfois émouvantes. De manière pointilleuse, on reprochera tout de même pour une œuvre de cette finesse, la présence de personnages trop caricaturaux dans cette saison (surtout dans le Reich) créant un répondant quelque peu faible voire illusoire, au débouché connu. Ceci étant dit, c'est avec énormément de plaisir que j'ai suivi cette saison 2, que je considère comme un immanquable de cette saison Automne 2019. Ne connaissant pas l’adaptation de 1988, mes attentes sont encore plus grandes et je gage que la suite sera sans aucun doute encore meilleure.
Moja
Administrateur

L’anime est disponible sur la plateforme de simulcast ADN

Partager sur :
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments