Love is War S2 veut être aimé

Antony dans le rôle de Kaguya

Moja dans le rôle de Miyuki

Narrateur : Ce jour-là, Shinomiya Kaguya et Shirogane Miyuki étaient perplexes. Leur bataille pour faire déclarer à l’autre leur amour battait toujours son plein mais leur saison animée touchait à sa fin. C’est alors qu’un « miracle », si on peut le nommer ainsi, se produisit. Le quatrième mur fut détruit, tel dans un épisode de Gintama. Une discussion ardente entre les deux personnages sur le statu quo de l’anime commença. 

Dites, Kaichou… Avec l’arrivée de Iino Miko, mais aussi une plus grande présence de Hayasaka et une implication majeure d’Ishigami, ne trouvez-vous donc pas que cette dernière saison sur nous était haute en couleurs ? Peut-être même un peu trop, d’ailleurs, vous ne trouvez pas ?

En effet. Cette saison a su donner plus d’importance au reste du bureau des élèves. Ils représentent la fierté de notre lycée. Aussi bien les épisodes centrés sur Miko qu’Ishigami ont offert davantage de consistance et une nette compréhension de leur personne.

Les élèves de l’académie, en particulier les premières années, affirment même que cette saison fut encore meilleure que la précédente. Difficile de se prononcer avec certitude sur la question. Notre relation a par exemple moins avancée qu’escompter.

(Déjà la douzième année d’étude, le 68ème BDE sera donc le dernier.)

Aucun de nous deux ne fut en mesure de faire avouer réciproquement ses sentiments et encore une fois, notre histoire fut approchée à plusieurs moments comme une suite de gags dont je fus la plus grande cible… Qu’ont donc les producteurs contre nous (et surtout moi) ? Ne pensent-ils donc pas à la qualité de l’anime, pour nous mettre si longtemps en plan ?  Je suis perplexe même si nos aventures étaient correctes…

C’est étrange pourtant, je n’ai pas eu l’impression que cette intrigue qui se jouait toujours plus de nous te déplaisait tant… Tu semblais même à plusieurs reprises apprécier ces situations cocasses.

Ara ara, Kaichou. Vous semblez aller bien vite en besogne. 

Je dois admettre que j’ai fortement apprécié toutes ces situations pittoresques. Cette volonté d’aller plus loin tant dans le niais que dans un contexte un peu plus osé a permis d’avoir des situations plutôt drôles. Ces gags étaient expédiés de manière directe mais ont permis à l’œuvre d’avoir un caractère toujours aussi franc et appréciable. En tant que comédie, c’est une réussite. Faire dans l’usuel et réussir à fonctionner de par notre dynamisme en tant que personnages fut un bon moyen.

(Toujours aussi habile pour détourner la discussion)

(J’ai aussi pu me rapprocher de lui grâce à cela… Seule avec lui dans cette pièce…)

Qu’en est-il de vous ? Tout le long de notre diffusion, j’ai eu l’impression que vous avez pris le plus de plaisir malgré les troubles que j’ai pu vous causer. Votre relation avec Fujiwara a non seulement été un running gag de qualité mais vous a aussi permis de passer du temps rien que tous les deux.

(En y repensant, ces séquences sont particulièrement gênantes).

Face à mon cas désespéré, Fujiwara a eu l’amabilité de m’aider pour accorder ma voix à celle des autres durant l’assemblée. Elle a redonné confiance en un homme qui n’y croyait plus et a même pris de son temps pour que je maîtrise à la perfection la danse Soran Bushi. Quelle exemplarité ! Moi qui ne voulais pas plus la déranger, voilà que je me repose toujours plus sur elle…

(Moi aussi j’aurai voulu passer plus de temps avec vous)

Dans ces moments, je ne peux que saluer l’abnégation et la bienveillance des membres du bureau, Fujiwara en étant un modèle. Sous leurs airs comiques et nonchalants, ils arrivent à susciter une telle empathie en nous, aussi bien sur de simples coupures qu’avec de longs développements tranchants avec le ton humoristique de l’anime. Actuellement, aucune scène n’arrive à émouvoir autant que celle concluant la première saison sur ton histoire Shinomiya,

(Kaichou… )

…mais cette nouvelle année comporte une telle volupté de séquences marquantes, qu’on ne peut que tomber sous le charme de cette saison mêlant humour et moments de drama avec toujours autant de brio.

(J’ai même pu vous voir faire des grimaces si mignonnes)

Ces aspects ne sont pour autant pas le seul triomphe de l’anime, n’est-ce pas, Shinomiya ?

Faites-vous allusion à son animation ?

Tout à fait. La série s’illustre aussi bien dans des mouvements absurdes que naturels. L’utilisation de gestes volontairement simples et limités ne déprécie en rien le divertissement et arrive même à lui donner une certaine authenticité, y compris sur les scènes décalés ou émotionnelles. Les animateurs sont aussi doués dans le registre comique, naturel et humain que celui empruntant aux séries d’action. Cette perfection en est presque effrayante. 

Tu fus d’ailleurs clairement l’un des axes principaux par lequel la comédie a pu élégamment fleurir, outre par son message. En ce sens, une production usant de son statut d’œuvre visuelle ne t’a certainement pas laissé de marbre malgré tes interrogations précédentes.

(une fleur… )

(Il vient d’admettre qu’il me trouve mignonne ! )

Geste de la main

…Heureusement que j’ai ma routine)

Sur ce point, l’œuvre a été droit dans le fil de la saison précédente, c’est-à-dire, tout aussi exemplaire. Nous sommes en quelque sorte habitués à avoir des scènes d’un visuel remarquable et dans le cas ci-présent, le contraire aurait plutôt étonné et déçu. 

Cependant, l’aspect le plus notable n’aurait-il pas été la mise en scène surprenante des scènes ? Si le visuel vous plaît tant que ça, vous devez avoir été conquis par plusieurs scènes de cette saison qui ont su s’émanciper et se démarquer du manga. 

En m’amenant sur ce terrain, on aurait presque l’impression que tu connais à la perfection l’oeuvre de base.

Bien sûr que non, vous me surestimez. Je suis loin de la connaitre aussi bien que vous, Kaishou.

Je vois…

Ecoute bien Shinomiya, tu as pointé le bon élément en citant la mise en scène. Il s’agit plus précisément des storyboards. Difficile de rentrer dans les détails de chacun tant ils sont inventifs et expressifs, mais tous ont saisi l’essence de l’oeuvre. En comprenant chacun des membres du bureau, le personnel derrière l’anime arrive sur plusieurs séquences à outrepasser le cadre rigide du papier et galvaniser son oeuvre par une originalité soudaine et un soin accentué sur des séquences qui leurs paraissent importantes. L’oeuvre a la chance de bénéficier d’une vision globale menée par un …..

(J’ai comme une impression de déjà-vu…)

… et finalement cet ensemble d’élément aboutit au résultat présenté chaque semaine. N’est-ce pas formidable !?! 

Vous vous êtes complètement enflammés. Pour ma part, je ne peux qu’agréer plus ou moins à ce sentiment mais je garde mes réserves, dans l’espoir que la potentielle saison 3 débouche enfin sur une note haute en couleur. Votre déclaration n’est maintenant plus qu’une question de temps.

La porte s’ouvre pendant que les deux discutent,

Chacun étant trop concentré par la discussion pour le remarquer.

Oh ? Tu sembles bien sûr de toi…

J’en suis certaine. Vous avez été, si… entreprenant cette saison…

(Avouez-le !)

(Shinomiya !!!)

Vous parliez de la saison 2 de l’anime à l’instant ?

Les deux regardent en direction de l’entrée en reconnaissant cette voix…

Je l’ai beaucoup aimée aussi, mais je regrette qu’il n’y ait pas eu plus d’épisodes sur mes jeux comme avant. On s’amusait tellement dans la saison 1 !

…et se retournent aussitôt, faisant fi de n’avoir rien entendu.

*Toussote*. Mais il faut bien reconnaître que la saison 2 semble a priori meilleure que la première.

C’est une évidence.

RÉSULTAT DU JOUR

Défaite de Fujiwara

Un mot des deux rédacteurs

Bonjour à tous (c’est toujours bien de saluer même à la fin d’un article).

Quel délire cet article, il n’a aucun sens même si on a essayé d’en conserver un. Se mettre à la place de Shirogane fut très amusant et en même temps assez stressant tant j’avais l’impression d’être une pâle copie éco +. A chaque phrase, j’essayais de me dire « Est-ce que Shirogane parle réellement comme ça » pour essayer de ne pas être trop dissonant.

En pensant écrire une critique sur l’anime, je me suis dit qu’un avis traditionnel aurait peu d’intérêt et ne ferait que paraphraser ce que toute la communauté dit, l’anime valant bien mieux que cela. En voyant la bonne alchimie entre Antony et moi et la singularité de l’anime, j’ai émise cette idée en blaguant, concept qui nous a tout de suite convaincu. Je remercie Antony qui a adhéré et participé au délire. Cet article, loin d’être simple à réaliser, est le second accomplissement collectif dont je suis le plus fier après les bilans collectifs du site et on n’aurait pas pu y parvenir l’un sans l’autre.

Si rédiger un tel article tout seul n’est pas vraiment difficile, le faire à deux devient tout de suite une autre paire de manche. Malheureusement je ne compte pas actuellement en réécrire un dans les semaines à venir vu le temps que j’y ai passé même si je ne dis pas non à des articles dans le même ton.

C’est d’ailleurs le cas (instant pub) avec un second avis en binôme sur Princess Connect, avec une rédaction plus classique, qui arrivera dans les jours à venir (je vais tuer Antony à la tâche). J’espère que l’article plaira aussi. Le site se dirige lentement vers plus de collectif et j’espère que cette orientation plaira. N’hésitez pas à lire cette page si vous êtes intrigués ou intéressés pour rejoindre le site. Nous vous accueillerons avec plaisir.

Sur ce, merci encore d’avoir eu la curiosité de lire cet article.

Yahallo!

L’idée de l’article vient de Moja après que j’ai proposé de participer à la rédaction de ce dernier. Je n’ai pu qu’adhérer à cette idée qui outre le caractère difficile de rédaction m’a semblé extrêmement fun à réaliser !

Ce fut en effet le cas. Me faire passer pour Kaguya et faire ressortir les deux côtés (mignon comme manipulateur) fut un réel plaisir. En particulier les pensées intérieures qui ont su rendre léger l’article et le rendre comique.

La rédaction en duo avec Moja s’est très bien passée (même si j’ai bien tenté de lui voler la vedette à certains moments avec ma tendance à trop écrire…) et cette discussion-débat a été réalisée le plus spontanément possible !  

Je suis heureux d’avoir pu le rédiger et espère aussi qu’en tant que lecteur, ce fut une lecture intéressante pour vous. Mes prochains articles ne seront certes pas dans ce même style mais j’espère bien que mes élucubrations sur les animes saisonniers vous plairont !

L’anime est disponible sur Wakanim

Pour conclure cet article, la merveilleuse chanson de l’Opening de Love is War S2

Partager sur :
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments