Avis – Murenase! Seton Gakuen

Parmi les nombreuses œuvres avec des personnages anthropomorphes et emboîtant le pas à l’extravagant Africa Salaryman et l’excellent Beastars, délicat pour Murenase Seton Gakuen de se frayer une petite place dans cette faune civilisée. 

L’académie Seton est un établissement qui accueille de drôles d’animaux, une sorte de cage sacrée où ils grandissent suivant les règles de la nature. Jin Majima est le seul humain de sa classe mais il déteste les animaux ! Pour son plus grand malheur, il va devoir apprendre à cohabiter avec les autres notamment avec une jeune fille-loup Ranka Ôgami.

Seton Gakuen ne possède aucune intrigue et délaisse de nombreux éléments contextuels. L’univers ne fait pas l’objet de développement notable (les divers cours, le personnel, indices de temps et d’espace, extérieur de l’académie etc.) et c’est au travers de l’ajout de nouveaux personnages et de leur histoire, que l’anime instaure une sorte de continuité et de progression.

La meute de Jin et Ranka au fil des épisodes va s’étoffer et ils vont rencontrer des personnalités toujours hautes en couleur avec leurs soucis ou histoire. Les premiers épisodes laissaient penser que tout tournerait autour de Jin mais l’anime à plusieurs reprises s’écarte suffisamment du protagoniste et de Ranka pour étudier des personnages spécifiques. Ce point de vue permet de créer un mini écosystème centré sur le club plutôt sympathique qui n’existe pas seulement au travers d’un personnage et évolue de manière assez autonome.

Seton Academy Jin Hitomi

Ce n’est pas dans cet anime que le public trouvera des histoires ambitieuses et profondes. L’ensemble reste toujours simple et primaire. C’est en grattant un peu qu’on pourra considérer que Seton Gakuen aborde plusieurs thématiques intéressantes notamment la mixité sociale, le choix de l’orientation sexuel, l’affirmation de soi etc. mais tout ceci reste très éthéré pour véritablement être remarquable.

Le thème animal est bien employé pour amener au comique et pour donner une personnalité à cet anime. Le fait que des personnages soient de drôles d’animaux légitiment leur comportement et leur manière d’agir. Des comportements clichés qui ne font pas vraiment naturels pour des humains, sont ici cohérents pour ces bêtes mi-humaines et mi-animales. Ils choquent moins et on ne bondit pas à chaque personnage ou réplique stéréotypée.

Dans chaque épisode, le spectateur apprend de nouvelles choses sur les animaux. C’est occasionnel, remarquablement bien intégré au propos de l’épisode/séquence et expliqué de manière simple afin d’être mémorable. Il est clair, qu’excepté les personnes très cultivées sur le domaine, on ressort de ce visionnage avec plusieurs anecdotes et connaissances nouvelles. Utiliser le terme instructif serait dès lors approprié même si c’est peu fréquent.

Le casting est appréciable, relativement standard, avec un personnage principal qui a une bonne répartie, perspicacité et ne se laisse pas marcher sur les pieds. Ranka est rapidement attachante. L’anime se destine avant tout à un public masculin en raison de la sexualisation des personnages (seuls les personnages féminins ont une allure humaine) et plusieurs scènes légèrement évocatrices (fan service).

Des petites touches de romance sont également présentes.

Concernant le comique, le contraste entre Jin qui n’aime pas les animaux et le fait qu’il soit obligé de suivre des cours dans cette académie marche bien. Il a souvent des réactions et une attitude méprisante ou d’opposition envers les autres. On relèvera également quelques fois dans l’anime, un emploi réfléchi des particularités des animaux (physique, comportement dans tel moment etc.) pour faire rire. Certains personnages agissent instinctivement ou de manière peu humaine, ce qui peut amener facilement au comique. L’impact n’est pas non plus éminent mais on ne s’ennuie pas devant et l’atmosphère reste toujours festive ou égayante. Les réactions et expressions marquées des personnages contribuent à ce comique et cette ambiance joyeuse.

Pour terminer, peu de choses à dire sur la réalisation. Sans réelle perte de qualité notable et sans pour autant se démarquer, l’animation est correcte et suffisante et la mise en scène comprend par moments de bonnes idées pour créer un divertissement de ce genre plaisant à regarder.

Conclusion : Un amuse-gueule à croquer entre deux repas

Note :
7/10
0
Loin d’être indispensable, Seton Gakuen rejoint le rang des nombreux animes School/Comédie. L’œuvre se démarque par son maniement adroit du thème animal instructif et comique. Drôle et sympathique à regarder, il manque pour autant à l’anime un petit quelque chose pour en faire une animalerie de premier ordre à découvrir à tout prix. Heureusement, on ne regrette pas le visionnage, surtout pour un anime qui n’attirait pas grand monde au départ.

L’anime est disponible sur la plateforme de simulcast Crunchyroll

Image mise en avant dessinée par 菊麻 (Pixiv)

Partager sur :
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments