Avis – Rascal Does Not Dream of a Dreaming Girl

Projeté dans quelques salles privilégiées en été 2019, le film Rascal Does Not Dream of a Dreaming Girl est enfin disponible sur Wakanim. Cette sortie coïncide ainsi avec la sortie du Blu-ray au Japon. Particulièrement apprécié en Automne 2018 et ayant eu son moment de gloire, la frénésie autour de l’œuvre semble assez vite retombée.

Cet avis concis ne reviendra pas sur l’ensemble des éléments communs à la série télé et au film mais se focalisera sur les quelques spécificités du film sans rentrer profondément dans le scénario pour ne pas spoiler.

Tout d’abord, Rascal Does Not Dream of a Dreaming Girl n’a de film que le titre. En comparant avec la série anime qui est de très bonne facture au-dessus de productions classiques, on remarque tout de suite que le film est beaucoup trop similaire à l’anime. La réalisation ainsi que l’animation sont,  pourrait-on dire faibles, voire même moins inspirées et captivantes que la série télévisée.

Autre souci, qui engagera uniquement mon avis, le film est long. Durant une bonne partie du long-métrage, je me suis ennuyé. Même si ce film s’attache à traiter uniquement le cas Shouko-Sakuta, on a juste une désagréable impression de voir quatre épisodes d’une série animée télévisée à la suite et non pas cette représentation d’un film.

Seishun Buta Yarou a un rythme très particulier, surtout le début qui est assez mollasson. Tenir 1 h 30 sur un film reprenant des traits d’une tranche de vie surnaturelle manquant de rythme au moins dans sa première moitié fut presque éprouvant, là où le format télé est plus aéré et moins indigeste.

Au-delà de toutes ces charges (certains penseront que je fais un procès à l’anime), le scénario n’est pas mauvais. Ce film a pour mérite de clore l’intrigue. Pour autant, on a l’impression de voir un scénario artificiel manquant de personnalité reprenant et additionnant pleins de bonnes idées d’anciennes productions pour créer un mélodrame forcé et emprunt de clichés. De fait, les scènes émotionnelles perdent en impact. Une bonne partie des rebondissements sont prévisibles. De plus, l’anime opte pour une fin discutable, certes réconfortante mais qui balaye un peu tout le drama créé auparavant.

Conclusion : Un rêve coquin appartenant au passé

Note :
6.5/10
0
Quiconque a regardé la série anime se doit de regarder le film. Il clôt en effet l’intrigue avec un scénario relativement bien ficelé et contient plusieurs scènes émouvantes. La qualité du casting n’est plus à prouver avec une répartie subtile, un humour singulier et de nombreuses séquences de chara acting prenantes. Néanmoins, sous ses airs de doux songe, on ne peut que constater la médiocre qualité du film, un manque flagrant de rythme et un long-métrage prenant les traits d’un mélodrame.
Moja
Administrateur

Anime disponible sur la plateforme de simulcast Wakanim

Partager sur :
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments