Bilan Automne 2019 de l’Equipe #1 – Les 5 Meilleurs Nouveaux Animes

Bonjour à tous, aujourd’hui j’ai le plaisir de publier le premier article bilan du site. Bien que l’année 2019 soit terminée et que la nouvelle saison ait débuté, j’espère que vous prendrez plaisir à lire le tout premier article collaboratif. Pour les débuts du site encore tout jeune, j’ai décidé de faire simple et de m’entourer de passionnés que je respecte pour leurs avis et dont j’apprécie leur bienveillance et tolérance.

Antony, AbdoulXGunners, Ginto et Uzuchi ont accepté de m’accompagner pour ce projet.

L’idée est simple : chacun a élu les 5 meilleurs nouveaux animes de la saison selon lui, on a ensuite regroupé l’ensemble des sélections, pour faire ressortir les 5 meilleurs au final, après concertation. Un second article collectif arrivera dans les jours à venir, où cette fois-ci, chacun aura davantage de liberté pour s’exprimer sur ses préférences et coup de coeur de la saison. J’en reparlerai à l’occasion. Sans plus de commentaires, je vous laisse découvrir les cinq nouvelles pépites d’Automne 2019.

Beastars

BEASTARS est un anime adapté du manga éponyme. L’univers de BEASTARS est constitué d’animaux anthropomorphes tentant de vivre en communauté malgré leurs différences majeures les séparant d’office en deux groupes : les herbivores et les carnivores. Dans une société dont la base est encore plus chaotique que la nôtre, un jeune loup, Legosi est en proie à ses instincts qui vont non seulement à l’encontre de ce que la société dicte mais aussi de ses propres principes.

Le studio ORANGE, nous propose une série animée en CGI ayant un rythme bien plus prononcé que l’œuvre originale. Cependant, elle réussit à se démarquer magnifiquement par une mise en scène gracieuse et des choix scénaristiques intéressants qui proposent un point de vue différent sur plusieurs scènes. Si BEASTARS se présente comme une œuvre ambitieuse rien qu’aux messages que son histoire nous propose, elle l’est tout autant d’un point de vue artistique et stylistique.

Les épisodes ont pu proposer avec brio des séquences les plus originales les unes que les autres allant d’un jeu impressionnant sur les lumières et les ombres à une animation 2D peinte à l’aquarelle tout en passant par l’usage d’une animation en volume (stop-motion).

Ainsi, BEASTARS s’affirme clairement comme l’un des animes de cette saison d’automne méritant le plus un coup d’œil.

Mairimashita! Iruma-kun

Mairimashita Iruma-kun est une adaptation anime du manga du même nom actuellement en cours au Japon. Celui-ci porte sur un humain Iruma, vendu par ses parents à un démon. Démon qui l’a acheté non pas pour lui faire du mal mais faire de lui son petit-fils et pouvoir le gâter comme n’importe quel grand-père le ferait. Dont l’inscrire dans une école de démons où il devra cacher sa condition d’humain.

Dans cet anime, nous allons donc suivre les péripéties d’Iruma, seul humain au sein d’une école remplie de démons. Et dieu qu’on rigole tout du long, il y a toujours des situations folles et hilarantes qui se produisent autour de lui. Sans omettre le travail sur Iruma lui-même qui va pouvoir découvrir des facettes de la vie qu’il n’avait pu exploiter auparavant : comme se faire des amis, aller à l’école ou essayer de s’intégrer malgré les difficultés par rapport à sa condition. Les autres personnages ne sont pas en reste, offrant des personnalités diverses et enrichissantes. Ces personnages évoluent aussi à leur manière grâce en partie à l’influence d’Iruma.

L’animation est de bonne facture, l’OST s’ancre parfaitement avec et les OP/ED sont sur la même longueur d’onde aka bien fun et rythmés. Car on ne s’ennuie jamais en face de cet anime.

Véritablement l’un des bijoux de cette saison automne 2019, un anime à ne pas manquer !

Fate/Grand Order - Babylonia

Fate/Grand Order – Babylonia est l’adaptation de la septième singularité du jeu mobile et spin off de Fate Stay Night, l’histoire raconte l’arrivée de Ritsuka Fujimaru et Mash Kyrielight dans la dernière singularité afin de sauver l’humanité. Ils devront coopérer avec le roi Gilgamesh afin de protéger la ville contre l’invasion des bêtes et enquêter sur la nature des trois Déesses contre l’humanité.

Dans cette nouvelle série Fate, toute la difficulté pour le studio CloverWorks est de réussir à faire un animé compréhensible pour les néophytes du jeu et ils s’en sortent plutôt bien notamment grâce aux divers dialogues entre Romani, Da Vinci et nos deux protagonistes.

Si l’animé ne va pas briller par son scénario qui sera bon mais malheureusement amputé par des éléments mis en place dans d’anciennes singularités non adaptées, il va pour autant nous en mettre plein la vue grâce à son animation de grande qualité. L’aura de la licence est connue par tous, le studio a donc fait appel à de nombreux animateurs talentueux pour nous proposer un divertissement épatant qui nous subjugue à de nombreuses reprises.

En bref, si vous cherchez un animé fort divertissant, doté d’une superbe réalisation et animation, ainsi que de personnages charismatiques, vous serez servis avec Fate Grand Order Babylonia.

Stars Align

Au vu de ses contres performances, le club de soft tennis du collège Shijo-Sud se retrouve au bord de la dissolution et devra apporter des résultats pour l’éviter. Le jeune capitaine du club Toma Shinjo retrouve son ami d’enfance très athlétique qu’est Maki Katsuragi et lui proposera d’intégrer le club en échange d’une rémunération.

Cet anime original du studio 8bit (Moi, quand je me réincarne en slime, Le fruit de la Grisaia) sous la coupe d’Akane Suzuki (Birdy the mighty, Vision of Escaflown) peut sembler au premier abord comme un anime sportif déjà vu mais se révèle rapidement être bien plus ambitieux qu’attendu. Une pluie de thèmes s’entremêlent toujours avec cohérence en passant par l’abus familial autant mental que physique exercé par les parents, les diverses pressions sociétales sur la perception d’un individu ainsi que ses choix futurs. Un côté feel good accompagné d’un cast très ouvert d’esprit, en plus du côté sportif loin d’être négligé font de l’anime un vrai régal.

D’une promo très discrète, on tient là une des grosses surprise de la saison se plaçant facilement dans le top des meilleurs animes de l’année voire même de cette décennie en détenant un fond super riche et géré avec une justesse impeccable dans ses phases bonne enfant, dramatique ou sportive et cela même en ayant été amputé de sa deuxième partie. Quel que soit le format, une suite sur le parcours de nos petits collégiens mériterait grandement de voir le jour.

Babylon

L’histoire se centre sur Zen Seizaki, un procureur du district de Tokyo. Alors qu’il enquêtait sur des actes illégaux commis par une société pharmaceutique, Seizaki tombe sur une conspiration au sujet d’une élection pour une « nouvelle zone » autonome établie dans l’ouest de Tokyo.

Babylon redonne des couleurs au genre policier/mystère dans l’animation en proposant une histoire empreinte de politique qui ne cherche pas à se mélanger avec une touche de science-fiction ou surnaturelle. Plus on avance dans cet anime tiré d’un roman, davantage on sombre dans une affaire complexe bien ficelée mêlant de nombreux thèmes sociétaux et moraux délicats comme le suicide, la notion de mort, la différentiation et l’expérimentation territoriale qui sont des thèmes actuels y compris en France. L’intrigue prend de plus en plus d’ampleur : débutant à l’échelon local pour terminer comme problématique internationale. Et pourtant l’anime ne s’éparpille pas et conserve un certain réalisme rudement appréciable. L’ensemble du casting est vraiment bon avec à sa tête le procureur Zen. On va suivre ses doutes, ses moments d’égarement et de remise en question puis même ses traumatismes. C’est réellement passionnant.

Le studio Revoroot arrive à créer une atmosphère authentique, parfois angoissante ou malaisante, avec en plus une réalisation intéressante à plusieurs égards alors même que c’est son premier essai, en tant que studio principal, sur une œuvre si réaliste.

Attention tout de même, Babylon contient quelques scènes « pouvant heurter la sensibilité des plus jeunes ainsi que des personnes non averties ». Sinon foncez, c’est un des meilleurs animes de son genre et de l’année.

Mot de la fin

Tout d’abord en toute transparence, je vous transmets les votes de chacun :

  • Uzuchi : Iruma-kun / Hero Overly Cautious / FGO / Beastars / Abilities Average
  • Antony : Beastars / Babylon / Stars Align / Oresuki / Mugen no Juunin
  • Ginto : Star Align / FGO / Iruma-Kun / Ahiru no Sora / Hero Overly Cautious
  • AbdoulXGunners : Babylon / Ahiru no Sora / Stars Align / Levius / Iruma-kun
  • Moja : Babylon / Stars Align / Beastars / Iruma-Kun / Oresuki

FGO écarte de peu Oresuki, Shinchou Yuusha et Ahiru no Sora qui auraient tous les trois également mérités leur place. Nous ne pouvons que trop vous les conseiller. 

J’espère que cet article vous a plu. Je remercie encore une fois Uzuchi, Ginto, Antony et AbdoulXGunners. Je rappelle qu’un second article Bilan Automne 2019 de l’Equipe arrivera prochainement où chaque membre parlera de manière beaucoup plus libre et personnelle de ses coups de coeur sur l’ensemble de cette saison. Je vous dis donc à la prochaine.

Partager sur :
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments