Premières Impressions – Iwa Kakeru!

Avis de l'équipe

Synopsis : L’histoire nous entraîne dans le quotidien de Konomi Kasahara, une championne des jeux de puzzle type Tetris. Cependant, après avoir remarqué que ses notes étaient en chute libre, elle a décidé d’abandonner les jeux pour pouvoir entrer dans le lycée de son choix.
Un jour, alors qu’elle recherche un club dans lequel elle pourrait s’inscrire, elle tombe sur un mur d’escalade. Après avoir échoué une fois, elle remarque que les parois servant à gravir le mur ressemblent étrangement aux jeux de puzzle. C’est ainsi, après une prestation exemplaire, qu’elle rejoint le club d’escalade de son lycée !

Moja

Etrangement, j’étais parti avec des a priori sur l’anime en voyant le trailer de 2 minutes qui ne m’emballait pas vraiment. Finalement, cet épisode composé en grande majorité de phases d’escalade m’aura réellement convaincu.

L’histoire s’ouvre de la manière la plus classique qu’il soit, Konomi, nouvelle élève dans un lycée décide d’intégrer un club. Elle se tourne alors vers le club d’escalade et tombe sous le charme de ce puzzle passionnant. Si l’ouverture de l’anime avait réussi à me happer avec l’apparition de Akiyo Noguchi, grimpeuse professionnelle japonaise, (merci AbdoulxGunners pour l’information), les quelques minutes qui suivaient m’avaient un peu refroidi notamment avec son personnage principal très léthargique et sans charisme.

Puis vint les phases d’escalade et là un glissement de terrain se produisit, l’anime commença à devenir plus intéressant. Avec une utilisation de la caméra remarquable, des mouvements relativement bien animés, plusieurs gestes techniques (…) l’anime aligna les bonnes prises pour commencer à grimper les échelons. Le personnage principal relativement fade se découvrit, son caractère changea du tout au tout : plus entreprenante, déterminée et énergétique. Ce premier épisode propose en plus une courte présentation de son passé, dans laquelle beaucoup de personnes se reconnaitront.  

Cette rivalité entre une débutante et une professionnelle introduite dès le premier épisode reste certes peu originale (et encore moins crédible) mais réussit à injecter une bonne dose de tension et de peps dans ce premier épisode. L’animation japonaise est connue pour sublimer de nombreux sports et les exploiter d’une manière toujours étonnante. Et force est de constater qu’encore une fois le pari semble a priori réussi.

En conclusion, sans attendre quelque chose d’extraordinaire au vu du casting et de son approche relativement directe et simple de ce sport, Iwa Kakeru réussi à prendre des appuis corrects pour rassurer le public et donner envie de se jeter sur l’anime.

Il faudra tout de même garder une certaine réserve dans un premier temps sur la pertinence du traitement du sport et ensuite, le point m’inquiétant le plus, sur la production qui s’annonce très technique sur cet anime avec énormément de mouvement à nécessairement animer, une utilisation peu commune de l’espace et divers angles de caméras singuliers imposant un dessin en conséquence sur la physionomie des personnages ainsi que la profondeur et perspective. Espérons ne pas tomber de haut au bout de quelques épisodes car sur cet aspect, aucun tapis ne sera mis pour amortir la chute.

Uzuchi

Iwakakeru Sport Climbing Girls est une adaptation anime du web-manga du même nom fini en 4 tomes. Cet anime est disponible en simulcast chez Crunchyroll mais aussi chez ADN. Le studio Blade se charge de l’adaptation et dans l’ensemble, ce n’est pas trop mal pour un début. J’ai un peu de mal avec certains plans mais d’autres sur le mur d’escalade sont assez réussis, donc nous avons un bon équilibre graphique.

Nous pouvons noter un effort fait sur l’exploitation de certains termes techniques dans ce domaine comme le nom de certaines prises lors de la montée. Nous avons eu droit à de très bons plans sur la montée des personnages, vis à vis de leurs difficultés mais aussi les méthodologies. Ce qui mène à la mise en avant des caractères de certains persos. Si Sayo et Nonoka ne sont que peu exploitées dans cet EP01, ce n’est pas le cas de Jun et Konomi. On voit en Konomi l’âme de gameuse qui l’anime toujours, même après avoir laissé tombé les jeux-vidéos. Elle compare la montée d’un mur comme un puzzle à résoudre. Ce qui correspond au personnage, elle a trouvé intérêt en ce club par cette similarité qu’elle retrouve vis à vis des puzzles. Ce point est d’ailleurs mis en avant avec l’animation qui émet un effet particulier sur ses yeux mais aussi sa vision du mur quand elle analyse ses possibilités d’approches. Ce qui contraste avec Jun, qui pratique ce sport depuis son plus jeune âge et ne considère pas cette discipline comme un jeu. D’où sa réaction colérique suite aux propos de Konomi et ce défi à son encontre. Si au final elle l’emporte, elle accepte l’intégration de Konomi malgré les termes du défi car elle a su voir en elle ce quelque chose vis à vis de l’escalade. Nous pouvons nous attendre à des petites compétitions donc potentiellement d’autres grimpeuses et ainsi, d’autres techniques mises en avant. Ce qui peut se promettre intéressant suivant comment c’est géré à terme.

Conclusion : Ce 1er épisode m’a plu mais j’ai peur de perdre mon intérêt en cours de route. J’ai du mal à voir comment ça réussira à maintenir l’attention du téléspectateur autour de cette discipline. J’attends donc d’être surprise parce que ça nous offrira jusqu’à la fin.

Autres images

Partager sur :
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires