Premières Impressions – Kamisama ni Natta Hi

Avis de l'équipe

Synopsis :

Le jour où elle devint Dieu débuta le compte à rebours avant la fin du monde. Narukami Yôta coulait tranquillement ses dernières vacances d’été avant l’examen d’entrée à la fac lorsqu’une prétendue déesse omnisciente, Hina, apparut devant lui et lui livra une funeste prophétie : «  »Dans trente jours, ce monde sera anéanti. » » Yôta fut d’abord perplexe, mais une démonstration du don de prescience de Hina le convainquit rapidement qu’elle ne lui mentait pas. Hina, dont les talents divins n’ont d’égal que l’innocence et la candeur, finit par habiter chez Yôta. Ainsi commença leur vie à deux. La fin du monde en ligne de mire, l’été s’annonce… mouvementé.

Uzuchi

Kamisama Ni Natta Hi, connu aussi sous le nom « The Day I Became A God » est l’un des rares animes originales de cette saison. Il est disponible en simulcast du côté de Wakanim. Le studio PA Works est aux commandes et c’est magnifique. Rien d’étonnant de la part du studio qui s’est occupé de projets comme Charlotte ou Angels Beat. De très beaux plans sur la déesse Odin, une belle exploitation des couleurs avec des effets réussis suivant les situations ainsi qu’un chara-design que j’apprécie beaucoup.

A l’image de Yota tout le long de cet épisode, j’étais intriguée par le synopsis mais je restais sceptique sur la possibilité que ça puisse me plaire. Cet Ep01 a su me faire mentir pour l’instant en me plaisant directement. Je suis totalement sous le charme de la déesse Odin mais aussi de l’ambiance qu’a mis en place ce début d’anime. Comme d’habitude, nous avons la pose des petites bases comme l’introduction de notre chère déesse, Yota, sa crush ou son pote de basketball ainsi que le teasing sur l’arrivée imminente d’une fin du monde dans 30 jours. Autant dire que ça paraît irréaliste quand on voit comme l’humanité a l’air de bien se porter en l’état. Mais il y a certains détails qui font qu’il ne faut pas prendre Odin à la légère. Comme par exemple son regard sombre quand elle a mentionné ce point ou la réaction atypique de la mère de Yota au téléphone qui a demandé expressément une description de la dite fille à accueillir. Ce qui induit qu’il y a anguille sous roche mais je ne sais pas du tout jusqu’à quel point et pourquoi la mère de Yota s’attendrait à voir débarquer une fille fringuée comme telle chez eux.

En ce qui concerne les personnages, Odin est prodigieuse. C’est une déesse qui sait faire preuve de sagesse pour certains passages mais les ¾ du temps, on retrouve surtout une gamine qui réagit au quart de tour pour tout et n’importe quoi. Ses réactions colériques aux propos de Yota qui ne la croit pas du tout et la prend à la légère m’ont bien fait rire par exemple. Tout comme ses expressions innocentes, de candeur ou de découvertes qui sont absolument mignonne à souhait. Puis la manière dont elle te sort en mode « yolo c’est basique » ses prédictions que ce soit au niveau de la météo ou des résultats des courses de PMU m’ont littéralement tué. Concernant Yota, c’est le mec qui a les pieds sur terre mais qui commence tout doucement à croire aux possibles pouvoirs divins d’Odin face aux moments qu’il a passé avec elle. Je ne sais pas ce qu’il nous offrira par la suite mais si ce sont des interactions aussi fun avec Odin ou des passages aussi hilarant que le rateau monumentale qu’il se prend de sa crush, je prends direct. 

Conclusion : Je me suis régalée visuellement et j’ai énormément ri devant cet épisode. Autant dire que validé d’entrée de jeu si c’est du même niveau tout du long. Je ne sais pas si c’est vraiment la fin du monde qui nous attend mais je suivrais assidûment ce bijou prometteur !

Partager sur :
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments