BOFURI – Premières Impressions

Les boucliers sont à la mode ces temps-ci, après Tate no Yuusha, Pokémon Bouclier, c’est au tour d’une petite fille de soulever cette arme et de partir à l’aventure.

Le résumé de Wakanim étant aussi long et indigeste que son titre japonais, je vous fais pour une fois le topo : une jeune fille décide de tester un jeu vidéo (MMO), et de mettre tous ses points de compétence en vitalité (défense). Sa manière de combattre est unique et on va découvrir ainsi ses aventures trop mignonnes dans le jeu.

L’oeuvre opte pour une introduction légère brassant les bases les plus rudimentaires du jeu vidéo. Maple est une débutante et elle agit en tant que telle, peut-être même un peu trop. 

A l’image de Asteroid Love, cet anime met en avant un personnage mignon. Selon votre tolérance et vos goûts, l’anime peut dès le début facilement agacer car c’est l’image même de la fille insouciante, simplette et pétillante plutôt adorable qui va agir de manière toujours chou. L’anime force réellement sur ces traits. Elle est maniérée comme pas permis : entre sa gestuelle, son attitude ou bien sa manière de parler, si vous n’êtes pas immunisé contre cette altération, vous allez vite perdre la boule. Dans le genre insouciant, elle l’est vraiment : entre s’endormir sur le champ de combat, aller seule dans un donjon, combattre des heures un monstre jusque parce qu’il est trognon, cette fille serait une cause perdue si le destin ne voulait pas qu’elle soit overcheaté.

Bofuri Hit

Car en effet Maple est une joueuse craquée avec un build qui va probablement la rendre vraiment puissante. On est seulement au tout début de l’aventure et elle semble déjà rouler facilement sur le jeu. La suite et l’OP ne présage en plus rien de bon, encore un personnage qui va sortir de son rôle défensif et arpenter les terres offensives… Quelle tristesse.

Ce que je crains réellement avec cela, c’est que tous les personnages vont s’émerveiller devant ces statistiques et compétences, alors qu’on est dans un simple jeu et qu’elle ne devrait pas être la seule à avoir un personnage orienté tank aussi bon. Quand on sait que des compétences offensives basées sur les points de défense existent et permettent d’attaquer et de faire très mal, un tel build devrait être monnaie courante. Dans un jeu, de cette ampleur, la plupart des secrets devraient être connus. Les soluces de jeuxvidéo.com auraient déjà dû tout dévoiler dans un article… Lol. L’anime va à coup sûr nous prouver le contraire et faire passer la population qui joue à ce jeu comme des attardés sans cervelle qui n’ont jamais pensé à cela.

D’un point de vue simplicité et raccourcis, cet anime semble déjà en faire pas mal. De plus l’œuvre n’hésite pas à faire passer Maple pour une imbécile (mais toujours mignonne) quand ça lui arrange, exemple avec la sélection du bouclier et non pas du bâton magique et même dans bien d’autres situations.

Bofuri Treasure

Mais elle peut aussi être plus intelligente quand il faut : illustration avec le combat contre le boss, où elle va utiliser une tactique certes simple mais réfléchie pour faire durer le combat. On a même l’impression qu’elle avait prévu une tonne de potions pour l’occasion… Etrange…

Il faut bien entendu mentionner le combat final où elle va utiliser une tactique particulièrement originale pour le vaincre. Entre surprise et consternation, on ne sait pas trop où se placer. C’est totalement WTF, respectez un peu les MMO et RPG. Je ne connais aucun jeu où les personnages ont 0 points de statistiques dans la majorité de leurs statistiques. Pareil concernant la manière dont elle tue les premiers monstres alors quelle n’a aucun point d’attaque. Même son équipement (épée) ne pourrait expliquer un tel résultat. Elle survole tous les défis et elle a une chance folle. L’œuvre reste bien trop en surface sur énormément d’aspects importants dans un jeu vidéo. Cela rend cet anime artificiel et superficiel.

Bofuri Monster

Peut-être que le PvP apportera un peu plus de défis et d’excitation dans cette œuvre. L’intrigue semble en tout cas prendre cette direction avec un personnage dont le visage est caché, des équipes puissantes et la découverte de ses camarades.

La production est plutôt soignée et c’est un divertissement coloré et agréable à regarder.

Pour terminer, l’anime introduit quelques séquences dans la vie réelle, mais cette part en proportion par rapport au reste est très mineure et ne semble pas destiner à raconter quelque chose d’autre que le jeu en lui-même (genre drama, romance, opposition vie IRL/ONLINE, persécutions, tranche de vie et école etc.).

En conclusion

C’est un divertissement délicat à recommander. Je tiens à préciser que le début n’est pas mauvais. En revanche cet anime vise une case du public restreinte. Il ne faut pas détester ces ambiances mignonnes où le personnage agit comme une caricature du genre afin de plaire à des fans adeptes de moments croquignolets. On n’est pas non plus sur une œuvre spécialement originale et on peut très vite s’ennuyer. C’est un monde et des prémices comme on en a vu et revu. Il ne faut pas non plus trop réfléchir car on peut très vite être consterné devant la simplicité et l’approximation de l’œuvre.

En conclusion, je ne recommanderai pas cet anime. D’autres animes de fantaisie de la saison mérite largement plus le coup d’œil. J’ai plutôt bien apprécié, c’est doux et agréable mais il ne faut rien rechercher de plus dans cette œuvre que cette ambiance mignonne et sympathique. Je poursuivrai le visionnage pour voir si le divertissement confirme l’ensemble de mes dires et découvrir quelle est la finalité et le propos de cet anime. Mais je n’attends au final rien de Bofuri si ce n’est au plus un divertissement léger.

Bofuri - Premières Impressions
Voilà ce que je crains...

L’anime est disponible sur la plateforme de simulcast Wakanim

Partager sur :
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments