Darwin’s Game – Premières Impressions

Si le but de l’anime était de redorer l’image du genre Survival Game, autant dire tout de suite que c’est mitigé. Dans mes attentes de la saison, j’avais placé cet anime dans la sélection en évitant à tout prix de m’emballer et d’en dire trop par sûreté et car le trailer me titillait sur quelques points. Après l’adaptation totalement ratée de King’s Game, Darwin’s Game propose un épisode d’une cinquantaine de minutes moyennement convaincant.

Sudô Kaname mène une vie paisible de lycéen ordinaire, jusqu’au jour où il reçoit une invitation pour un mystérieux jeu portable appelé « Darwin’s Game ». En ouvrant l’application, il se retrouve automatiquement inscrit à une compétition mortelle où les joueurs s’affrontent à l’aide de pouvoirs surnaturels appelés « Sigils ». Brutalement précipité dans un jeu dont il ignore toutes les règles, Kaname va devoir échapper aux redoutables joueurs expérimentés qui viendront s’en prendre à lui. Parviendra-t-il à survivre au Darwin’s Game ? (Synopsis Wakanim)

Darwin's Game Shuka Karino Yandere

Un pilote direct sans chichi

J’ai toujours une préférence pour les animes qui prennent le temps de contextualiser les choses et Darwin’s Game nous plonge brutalement dès les premières minutes dans l’action. L’avantage de cela est de capter directement l’attention. On évite d’insérer des éléments subsidiaires pour se focaliser uniquement sur les points importants. C’est un choix intéressant pour une introduction d’anime. L’expérience du public est prise en compte pour éviter une introduction présentant de manière trop classique et linéaire les bases du genre. Le rythme de l’anime est globalement effréné avec beaucoup d’action et quelques temps plus calmes.

Darwin's Game Sudou Kaname

Si je ne me suis à aucun moment ennuyé, je dois avouer que cette volonté de faire abstraction d’énormément de choses en rapport avec le personnage principal m’a pour autant dérangé. On ne sait rien de son lycée, de sa vie familiale, de la ville, de son âge etc. J’aurai voulu une mise en perspective plus fine avec l’univers et non aussi brute.

Cela permet de m’intéresser et de me sentir concerné par l’histoire : là on suit un pauvre mec dont je n’en ai absolument rien à cirer. Et cela me dérange, sur ce point j’avais préféré l’introduction de King’s Game sur cet aspect où je me sentais impliqué par l’histoire et les personnages étaient attachants (je m’excuse de ne citer que lui). Pour aborder un peu plus le fond, je trouve l’idée du Darwin’s Game relativement intéressante. Les singularités de chaque personnage sont intrigantes et diversifient cette mêlée générale. La règle de ne pas pouvoir appeler des secours/personnes mais seulement de demander de l’aide à d’autres joueurs durant le jeu est encore un aspect adroit. En général, je n’apprécie pas spécialement quand le jeu se détache de la réalité et se déroule dans un univers alternatif.
Darwin's Game Sudou Kaname Sigil

Ici le fait de rester dans le monde réel et de pouvoir interagir avec la population me plait beaucoup. Plusieurs mécaniques ont été présentées et d’autres seront probablement expliquées par la suite. Je pense que sur cet aspect, l’anime se défend bien et arrive à proposer un jeu avec suffisamment d’options pour rendre le « gameplay » intéressant

Rush et censure

Il parait que cet anime rush beaucoup le manga. Le rythme est d’ailleurs très soutenu. Pour une personne comme moi dont sa seule référence est cette adaptation, il est difficile d’affirmer que certaines choses sont rushées. L’histoire est compréhensible, le tout s’imbrique bien et je ne peux vraiment faire un reproche ici.

Le plaisir aurait pu être plus intense si l’adaptation n’était pas censurée à certains moments (bande noire ou choix d’adaptation divergeant du manga pour limiter le gore et la violence).

Je relèverai de plus que ne suis vraiment pas fan des divers bruitages présents dans cet anime.

Une psychopathe esclave : de quoi satisfaire le public...

Je n’ai pas spécialement de remarques à faire sur les personnages. Les détraqués et yakuza sont présents dans cet anime, la Yandere est là, le personnage principal classique de mise, les amis d’apparition rapide qui meurent aussitôt… Les pièces alignées permettent d’avoir une équipe normale avec la reine, le roi, les fous et les pions. Ce n’est en rien original mais c’est suffisant en général pour procurer une expérience appréciable. J’attends d’en voir davantage pour juger le casting dans son ensemble.

La fin de ce pilote m’a davantage déçu. A la fin, Shuka devient l’esclave du jeune homme. L’œuvre dérive ainsi vers une série trash pour adolescents, masculins, en manque de sensations. Je reproche cette tournure des événements qui ne me convainc pas. Ceci étant dit, cela ne veut pas dire que la suite ne sera pas bonne.

Darwin's Game Shuka Karino fight

La problématique de la réalisation

Pour terminer, je parlerai de la réalisation de cet épisode. L’épisode a été critiqué de toute part. Pour ma part, je préfère nuancer mes propos. Aucun doute dessus, cet épisode d’une petite heure est trop ambitieux. Le principal reproche est le nombre hallucinant de zoom et effets de caméras. Par exemple, a de nombreuses reprises on plonge dans le regard d’une personne, on ressort pour voir une autre chose. Un surplus de mouvement gyroscopiques ou de simples zooms/dézoom sont souvent inutiles et complexifient la lisibilité des scènes.

Darwin's Game Sudou Kaname Gun

Plusieurs slow motion sont utilisés sans véritable plus-value. Sur certaines scènes, la superposition de tous les éléments n’est pas tout à fait convaincante visuellement et manque d’effets pour harmoniser le tout. On remarque des réglages de timing… étranges, c’est le mot qui me vient à l’esprit.

Malgré cela, l’anime propose plusieurs bonnes séquences d’animation. Certaines idées de réalisation m’ont plutôt plu. On est vraiment loin d’une production qui se contente du strict minimum. Globalement, j’ai plutôt apprécié le visionnage et cette prise de risque de Nexus même si elle n’a pas payé tout au long de cet épisode. Je leur accorde ma confiance grâce à leurs deux dernières productions qui étaient très bonnes (Comic Girls et Granbelm).

Conclusion

Je reste mitigé sur ce premier épisode. Du côté de la réalisation et de l’animation certaines choses allaient, d’autres moins. La proposition de survival game semble ici plutôt attirante. On espère tout de même que l’anime ne va pas trop rushé au point de créer des soucis de lecture et un manque d’implication et d’attachement à l’univers. Je continuerai le visionnage car je reste intrigué par cette adaptation.

Darwin's Game Shuka Karino nude
Un petit cadeau avant de se dire au revoir

L’anime est disponible sur la plateforme de simulcast Wakanim

Partager sur :
S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
Oldest
Newest
Inline Feedbacks
View all comments
Asteria
Asteria
6 mois il y a

Très bon article, très bien détaillé sur l’ensemble des points. Continue comme ça ! 🙂

Asteria
Asteria
6 mois il y a
Reply to  Moja

Avec plaisir ! 😀