Premières Impressions – Peter Grill and the Philosopher’s Time

Après Super Hxros, au tour de Peter Grill d’apporter son petit lot de piment cet été avec un héros constamment en état de sagesse dû à la récolte de sa mayonnaise.

Peter Grill artwork

Afin de pouvoir épouser sa bien aimée Luvellia Sanctus, Peter Grill se doit de participer et de remporter un tournoi désignant l’homme le plus fort monde. Exploit qu’il accomplira aisément mais qui aura pour répercussion d’attirer des femmes de tout clan qui ont pour seules but, donner naissance à une lignée puissante grâce à la semence de notre héros.

Une adaptation de manga qui a tous les ingrédients pour être un hentai avec pour staff la paire Tamura (Dropout, Fella Pure) et Rui Ishige (Genkaku School, Itadaki! Seieki), donne comme prévu un premier épisode plaisant à l’œil. 

Peter Grill Episode 01

Si on n'a rien d'extravagant en terme d’animation, l'aspect visuel est bien soigné avec une direction simple et efficace qui adapte avec de légères différences, la moitié du premier chapitre. Dommage par contre d'adopter un format court et d'avoir qu'une adaptation certes propre mais sans plus-value en connaissant le staff.

Comme la plupart des animés au ecchi prononcé, on a droit a deux versions distinctes. Une censurée dite normal et une autre non censurée appelée great philosopher. L’habituelle lumière divine pour cacher les parties intimes est présente dans la première tandis que la seconde dévoile le corps des ogresses. Reste à voir si la non censure restera intégral ou finira partielle au cours des semaines.

Coté seiyuu, on a un sympathique mélange de vétérans et de jeunes pouces. 

Ayana Takesatsu, voix derrière Kirino Kousaka de Oreimo ou Nino Nakano de The Quitessential Quintuplet, se retrouve de nouveau en petite sœur dans le rôle de l’ogresse, Mimi Alpacas. Hibiku Yamamura qui était dernièrement Demia de Interspecies reviewers passe de sorcière à imposante ogresse en tant que Lisa Alpacas. 

Yui Ninomiya qui effectue son troisième rôle et deuxième majeur après Ema Hinata de Aikatsu Friends!, nous offre un chouette opening et garde un semblant de pureté avec la sainte ignorante, Luvellia Sanctus. 

Enfin, Hiro Shimono qu’on connaît entre autres pour le bruyant Zenitsu de Demon Slayer et le ténébreux Dabi de My Hero Academia, est la tête d’affiche en incarnant le puissant mais faible d’esprit Peter Grill, un personnage qui s’accorde bien à ses facettes délirantes et sérieuses.

En conclusion

Un premier épisode bien sympa, qui n’apporte rien plus que le manga de Daisuke Hiyama mais reste propre visuellement et porte la partie comique correctement avec en mention spéciale, un ending de Hilcrhyme qui est une pure douceur pour les oreilles. Un petit rendez-vous fun et épicé comme je les aime pour l’été.

Partager sur :
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments