Somali et l’Esprit de la forêt – Premières Impressions

Une œuvre enchanteresse et magique particulièrement attendue, ce premier épisode ouvre correctement la série en nous émerveillant et captivant suffisamment.

Synopsis : Depuis que le monde est dominé par les créatures non humaines, les hommes en sont réduits à mener une existence clandestine pour échapper à la persécution sans répit des nouveaux maîtres. Un jour, un golem, gardien des forêts, recueille une fillette appartenant à cette race humaine en voie d’extinction et décide d’entreprendre avec elle un périlleux voyage à travers les contrées. Ainsi commencent les aventures de cet étrange duo dépareillé, mais uni par un attachement quasi filial.

J’avais placé cet anime dans ma sélection d’animes attendus et j’ai été conforté dans mon choix. Cet épilogue n’a rien d’extraordinaire mais il arrive tout de même à nous captiver à l’aide de quelques-unes de ses particularités. L’œuvre est très jolie. J’aime beaucoup l’art dans cet anime. Les paysages, les villes et les décors sont splendides. En principe j’aurai critiqué les rayons de soleil, la nature sans vie et réalisme, mais dans Somali et l’esprit de la forêt, je trouve que ça donne un cachet particulier.

Somali et l'esprit de la forêt Foret

C’est comme si on avait pris un cliché et capturé la beauté de la nature dans une image. C’est irréel et féerique mais ça marche bien sur moi. Attention, j’aurai tout de même préféré une animation et direction différente et plus ambitieuse, pour autant le résultat est convenable.

Les tons de couleurs contribuent à cette atmosphère illusoire : le vert/bleu de la forêt et le rose/rouge de la ville sont magnifiques. J’aime énormément l’architecture et la conception des environnements/décors. Si je suis émerveillé sur ces divers points, je le suis beaucoup moins du côté de la faune et des créatures non humaines. Leur conception laisse à désirer. Je trouve ces créatures pas vraiment originales. L’auteur a simplement pris des animaux ou être fantastiques et leur a rajouté quelques membres, changé leur couleur etc. Rien de bien recherché. Je suis vraiment déçu sur cet aspect car malheureusement ça contraste avec le reste.

Pour terminer avec la forme et la direction artistique, quelle bande-son on a là !! Je l’avais dit, le compositeur d’Après la Pluie, Ryo Yoshimata, produirait une bande-son magnifique et sincèrement elle est somptueuse.

Cet épisode dans sa structure est très classique mais plusieurs points m’ont marqué. La relation entre Somali et le Golem est attendrissante. J’ai un peu de mal avec le seiyuu de Somali car en général sa voix est assez énervante, mais ça c’est plus personnel. Les deux contrastent bien et vont pouvoir se compléter. L’un n’exprime rien, l’autre est pétillante et souriante. L’un est réfléchi, l’autre est inconsciente. L’un ne ressent rien, l’autre est un concentré d’émotions etc.

De plus, on apprend que le monde n’est pas aussi sûr et joli qui le laisse paraître. L’histoire du conflit entre les hommes et les créatures non humaines instaure un climat en arrière-plan très dangereux pour ce duo si mignon. Les menaces sont partout y compris au coin de la rue. Autant il y a de côtés mignons à cette œuvre, autant de dangers et mystères sombres semblent exister. Cette tranche de vie fantastique qui va probablement tendre vers le drama n’est pas sans but et donne une impression d’être maîtrisée.

En conclusion

Je n’ai qu’une hâte c’est de découvrir la suite aussi bien les instants les plus sombres que les moments les plus heureux et touchants. C’est un anime à recommander.

Somali et l'esprit de la forêt anime Somali

L’anime est disponible sur la plateforme de simulcast Crunchyroll

Partager sur :
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments