Premières Impressions – Tamayomi

Les animes de Baseball ont toujours marqué l’animation japonaise. Des noms tels que Major, Cross Game, Diamond no Ace, Touch ne peuvent passer inaperçus. Une certaine prestance et qualité émane de tous ces titres appréciés par la communauté. Au-delà de ces quelques noms, il arrive couramment que ce sport soit adapté en anime. Le résultat est parfois un peu moins réussi comme l’anime Battery, mais chacun apporte sa pierre à l’édifice. Jusqu’au jour où un certain Tamayomi attire mon attention et déclenche un ressenti nouveau en matière d’anime de baseball. Le terme « mauvais » n’est pas adapté pour ce premier épisode, j’emploierai plutôt  l’expression raté total.

Quand Yomi Takeda était au collège, elle décida d’abandonner sa passion pour le baseball. En effet, aucune receveuse ne pouvait attraper son lancer imprévisible, surnommé la « balle magique ». Mais lors de sa rentrée au lycée Shin-Koshigaya dans la préfecture de Saitama, Yomi retrouve son amie d’enfance, Tamaki Yamazaki qui, par un entraînement rigoureux dans une équipe talentueuse, est maintenant capable d’attraper la balle imprévisible de Yomi ! Ainsi, les deux amies sont à nouveaux réunies, exauçant leur promesse d’enfance ! Avec leurs camarades de classe ainsi que les sœurs Kawaguchi, le club de baseball va enfin pouvoir rouvrir ses portes ! Leur objectif, le championnat national ! Le nouveau club de baseball du lycée Shin-Koshigaya sera-t-il à la hauteur de son ambition ?

Par principe, les premiers épisodes d’un anime sont souvent d’une qualité supérieure au reste de l’anime d’un point de vue technique. Il faut attirer le poisson avec un joli appât. La direction derrière Tamayomi ne semble pas avoir compris cela et propose au public une production qui semble déjà à bout de souffle. L’animation est pauvre dans cet anime voire inexistante à certains moments. Et même pour les séquences les plus importantes de l’anime, le public n’est pas convaincu par le travail dessus et le manque de punch, surtout sur les lancers. 

Le studio A-CAT semble peiner sur cette production. Ces travaux précédents ne sont pas spécialement à conseiller soit à cause d’une CG plutôt faible ou bien de format courts aucunement divertissant. 

Les figurants aux arrière-plans sont statiques comme dans la classe ou les couloirs. Les décors et backgrounds sont fades. L’anime manque cruellement de détails. Les traits ne sont pas précis ni soignés et c’est étrange car les personnages semblent presque légèrement flous. Pour dire, dans les premières minutes j’ai cru au départ que la vidéo n’était pas en 1080p, mais si. Une personne de la communauté Sakuga sur Twitter a même relevé que la version diffusée un mois plus tôt en avant-première était meilleure que celle diffusée aujourd’hui sur certains plans. C’est incompréhensible. Je n’ai pas trouvé non plus le storyboard fort brillant. Certains cut avec un angle de caméra en biais m’ont presque donné mal à la tête. Les chara-design ne peuvent pas être plus génériques que cela, et pourtant c’est Kouichi Kikuta derrière (Character Design de Konosuba). Même les seiyuu ne m’ont pas emballé sur cet anime.

Mais le mal ne s’arrête pas là. L’ensemble du premier épisode est d’une fadeur rare. Il faut le voir pour comprendre. Je n’avais qu’une hâte c’était de terminer cet épisode car ce dernier manque de rythme. L’histoire de l’anime est une redite du script mettant en scène deux amies jouant par le passé au baseball qui se sont perdues de vue, se retrouvent dans un club et ont traversé quelques problèmes durant leurs années de collège. Même si aucune singularité ne ressort de ce script, il est en général possible de se rattraper ailleurs et de marquer le public autrement. Mais comment faire quand l’anime n’est ni drôle, ni émouvant sur sa scène de fin ni intrigant ? Parmi les quatre personnages introduits dans cet épisode, aucun ne rattrape les autres. Cela fluctue entre le médiocre et le très mauvais. Certains font trop potiches et niais. Ils semblent tous vides. La manière de développer le passé du personnage principal n’est pas mauvaise en soi, mais elle manque clairement d’éclat.

En conclusion : La battery à plat

J’affirme sans avoir vu les autres épisodes que cet anime ne mérite pas notre attention. On ne comprend pas comment un épisode si médiocre puisse être diffusé en ouverture. Malheureusement, le scénario et le casting ne rééquilibrent pas le mal et ne font que l’accroître. Si vous désirez voir de bons animes de Baseball, je vous oriente vers ceux cités en introduction notamment Major qui connait une adaptation cette saison même avec Major 2nd S2 ou bien de prendre comme moi votre mal en patience et d’attendre un prochain anime pour repenser les plaies ouvertes ce printemps.

L’anime est disponible sur la plateforme de simulcast Wakanim

  • ⒸMOUNTAIN PUKUICHI・HOUBUNSHA/SHINKOSHIGAYA High School Girls Baseball Club
  • Site officiel : https://tamayomi.com/
Partager sur :
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments