Premières Impressions – The God of High School

En ce moment les manhwas ont le vent en poupe et cela est dû à une plateforme de streaming connue sous le nom de Crunchyroll. Celle-ci a décidé de mettre en place la distribution (et la co-prodution) de ces oeuvres encore trop méconnues. Aujourd’hui, nous nous retrouvons avec The God of High School, une oeuvre très acclamée par les fans du genre et notamment les lecteurs assidus de Manhwa. 

Un lycéen et ses amis participent à un tournoi épique, empruntant leurs pouvoirs directement aux dieux. Si le gagnant verra tous ses vœux se réaliser, les participants découvrent qu’une mystérieuse organisation semble tirer les ficelles de cette compétition..

Ce premier épisode fut une agréable surprise, auquel je m’étais préparé avec l’extrait de cinq minutes que Crunchyroll avait mis à disposition sur Twitter. Néanmoins, cela ne m’a pas empêché d’être vraiment  époustouflé avec ce premier épisode qui a réussi sur tous les plans, selon moi. 

Déjà en premier lieu, l’animation aux petits oignons. On se retrouve à avoir quasiment que des scènes impactantes, aussi minimes soit-elles. On est encore qu’au début, alors je n’imagine même pas ce qui va arriver par la suite. Mappa (Kids on the slope, Hajime no ippo : Rising, Terror in resonnance, Ushio to Tora, Garo – Vanishing Line, Dororo, Dorohedoro, etc…) et le staff dessus font un excellent travail d’animation pour cette entrée tant attendu. Le charac design est vraiment soigné et j’aime tout particulièrement cette touche très unique sur les personnages, notamment sur les nez à tendance rouge et surtout aux oreilles, oui vous avez bien lu. N’oublions pas cet opening qui est vraiment démentiel, dommage qu’il spoil une bonne partie du premier épisode. La musique de l’opening colle parfaitement à ce qu’il montre et ça, ce n’est pas donné à tous les openings. 

The God of High School - Jin Mo-ri

Dans l’ensemble l’OST de ce premier épisode est très bonne. Okehazama Arisa est la personne qui a composé les musiques de cet anime. Elle n'a pas de bagage dans le domaine, mais elle fera les ost de l'adaptation de Jujutsu Kaizen. Restons dans le domaine du son, celui des doublages !

Grosse surprise pour le héros (et je me disais bien que sa voix ne me disait rien), c’est bel et bien seulement le second rôle pour son doubleur, le jeune Tachibana Tatsumaru qui fait du bon boulot ! Tandis que pour Yu Mi-Ra, notre bretteuse, sa doubleuse est beaucoup plus expérimentée puisqu’il s’agit de Ayaka Ohashi. Elle a notamment interprétée dans différents animes : Akame Ga Kill ( Kurome), Bang dream! (Yamabuki), The iDOLM@STER Cinderella Girls (Shimamura), Garo: Guren no Tsuki (Kaguya) et bien d’autres encore. Sans oublier le troisième du trio Han Dae-Wi qui est doublé par Kentarou Kumagai qui dispose lui d’une assez bonne expérience dans son domaine puisqu’il a doublé dans ces multiples animes : Hinomaru Zumou (Yuuma), Sagramor (Radiant saison 2), Tsubasa (Tsuki ga Kirei), Theo (Grancrest Senki), Aoba (Free !) et d’autres rôles dans diverses animes. Cela fait plaisir d’avoir affaire à certains seiyuus qu’on n’a pas forcément l’habitude d’entendre et cela apporte une certaine diversité. Dans l’ensemble pour ces trois personnages principaux, les interprétations sont relativement bonnes. 

The God of High School - Yu Mi-Ra

Un début d'histoire somme tout classique, mais totalement nécessaire pour le genre qu’offre cette oeuvre. De la baston, encore et toujours plus ! Nous suivons Jin Mo-ri qui a été invité au sein d’un tournois pour élire le lycéen le plus fort du pays ou plus précisément pour être The God of High school !

En premier lieu, nous découvrons un étrange flashback où nous voyons le grand-père du héros. J’adore son design, (j’espère qu’on le reverra !), peut-être que le protagoniste se bat pour le retrouver ? Qui sait ? Tout est encore flou sur ce plan là. 

N’oublions pas cette fameuse course poursuite à mourir de rire où notre héros poursuit un voleur qui a piqué le sac d’une grand mère (et qu’il pense à une histoire triste au sujet de son sac !). Durant cet événement, il fait une nouvelle rencontre : la jeune bretteuse Yu Mi-Ra. Notons au passage le panneau qu’elle se prend en pleine tronche qui m’a fait pensé à l’un de mes films favoris, Crazy Kung-Fu. Il a également rencontré un troisième personnage du nom de Han Dae-Wi, celui qui assène le coup final au voleur en fuite. Ce qui est le plus surprenant, c’est d’insérer les deux personnages du trio final dans un moment aussi drôle, chose assez rare, je trouve. 

Par la suite, nous rencontrons finalement les différents participants à ce tournois d’arts martiaux, en y incluant des personnages qui vont être forcément importants à l’histoire. Grosse mention au dernier arrivant que je trouve très stylé ! (Sans oublier les scènes drôles même durant cet événement qui semble important en plein combat).

Ce premier épisode met en place les fondations de l’histoire et présente ce panel très varié de combattants que l’on suivra. Qui plus est, peut-être d’autres choses encore plus marquantes…

En conclusion

Comme vous avez pu le remarquer, il s’agit clairement là d’un énorme coup de coeur. Ce premier épisode remplit toutes mes attentes de ce que devrait être une oeuvre où le combat y règne, avec de l’humour et sans prise de tête. En espérant que la suite s’avère être aussi qualitative !  

L’anime est disponible sur la plateforme de simulcast Crunchyroll

Partager sur :
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments