Review – Deca-Dence Episode 06 : Une Volonté inébranlable pour La revoir

Après la mort de ce personnage, je pensais que l’anime allait se recentrer sur Natsume et sa bande. Il était évident que Kaburagi était toujours en vie, seul son avatar était inutilisable, mais d’un point de vue scénaristique, je ne m’attendais pas à ce qu’on ait le total opposé de mes suppositions, un épisode dès maintenant entièrement centré sur Kaburagi.

Bonjour à tous pour une nouvelle review consacrée à cette production toujours si singulière.

Deca-Dence 06 examen

Kaburagi n’espérait plus grand-chose et savait qu’il était voué à mourir. Néanmoins, il réussit à échapper à la peine capitale et il est envoyé dans un centre de correction grâce à l’influence de quelqu’un. Serait-ce son ancien ami qui a joué en sa faveur ? Ou bien une autre personne ayant en tête quelque chose ? En sauvant Kaburagi de cette manière, ce commanditaire se doute que Kaburagi pourra revenir de ce centre en se débrouillant bien.

Pour aborder davantage ce centre de redressement, c’est un croisement entre un camp de travail à vie et un centre droguant perpétuellement ses prisonniers. Sous l’énoncé de soigner les bugs en les faisant travailler pour le système, ce camp n’offre aucune issue si ce n’est de travailler non-stop, injectant de l’oxone de mauvaise qualité chaque jour à ses travailleurs pour qu’ils contribuent à la grande œuvre vidéoludique qu’est Deca-Dence. On apprend que l’usine créant les Gadolls est située sous l’eau et que ce camp se trouve encore bien au-dessous.

Kaburagi découvre par la suite qu’il est possible de se connecter dans le centre et qu’un groupe intimidant le fait sous les yeux des surveillants, trop apeurés pour les réprimander. Peu de suspens ici, en ayant bien suivi le précédent épisode, on comprend qu’on va retrouver notre cher Donatello et d’autres cyborgs avec lui. Au terme d’un affrontement à mort, Kaburagi convainc Donatello le laissant se connecter de nouveau pour retrouver Natsume.

Cet épisode est assez rapide à expliquer. J’ai pour autant envie de revenir sur plusieurs éléments notamment la direction de cet épisode. 

Bien que Deca-Dence soit une œuvre avec de légers traits d’humour, cet épisode-ci avait un côté nettement plus décalé et presque burlesque par moments. Employé du comique pour dénoncer une forme de camp de concentration où les détenus se font malmenés, électrocutés chaque jour, mangent une nourriture non saine et deviennent soient de plus en plus fous ou bien se résignent est un choix intéressant. Malgré son histoire très sérieuse d’un monde humain en danger constant et dans l’insouciance, l’anime depuis le premier épisode injecte une certaine légèreté dans son propos. J’aurai bien entendu préféré une œuvre full sérieuse et dramatique, donnant plus de poids au récit, toutefois cette prise de position dans la conception de l’œuvre reste plaisante et réussie globalement. Exemple lorsque Kaburagi est déterminé à travailler pour retrouver sa liberté, tout le monde est ébahi devant son comportement, se faisant recouvrir de merde avec un filtre pseudo illuminé le montrant tel un messie. Les nombreuses expressions exagérées, très cartoons des personnages m’ont aussi bien plus dans cet épisode.

Deca-Dence episode 06 Natsume Kurenai

Les affrontements eux aussi ont pris une autre signature dans cet épisode. Le trait auparavant restait relativement traditionnel, et excellent. Ici le combat face à Donatello était fort singulier avec des éléments en 3D, des perso plats en 2D sans profondeur en raison de leur design avec peu d’ombre et une caméra très mouvante. Globalement, j’ai bien aimé ce mélange qui offre en parallèle des combats à la surface, un spectacle autre, moins virevoltant mais toujours dynamique et réussi.

Encore une fois, le plot de l’épisode va à l’essentiel. Si Kaburagi peut maintenant se reconnecter, il reste pour autant toujours prisonnier du centre. Pour pouvoir être libre, il faudra se confronter à l’usine des Gadolls. En général, j’évite de regarder les preview des animes que j’affectionne beaucoup, mais ici fasse au haut taux de spoil avec la découverte du nouveau chara-design de Kaburagi, je n’ai pas pu résister face à la tentation.

En conclusion

Un épisode encore une fois très sympathique. Le retour de Natsume et de tout ce beau monde se fera enfin la semaine prochaine. Comment Natsume va réagir en découvrant cette nouvelle personne ? Se rendra-t-elle compte que c’est Kaburagi ? De son côté, est-ce que Kaburagi lui révélera les secrets de ce monde ou bien essaiera-t-il de ne pas éveiller des doutes afin que Natsume ne devienne pas une cible du système.

Les reviews de Re:Zero, The God of High School, Oregairu sont à retrouver aussi sur le site chaque semaine. Bonne semaine à tous !

L’anime est disponible sur la plateforme de simulcast Wakanim

Partager sur :
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires