Review – Deca-Dence Episode 07

L’attente aura été longue pour découvrir enfin l’apparence du nouveau personnage de Kaburagi. C’est évident que ce dernier est beaucoup moins charismatique qu’auparavant. Son nouvel avatar ne lui apporte rien mais explicite ce changement de cap dans l’anime et cette nouvelle façon d’entrevoir l’univers et son existence. On peut ainsi dire que le changement est de fait externe de manière imposée et interne liée à une prise de conscience due à Natsume.

Pas le temps de lancer le tutoriel et d’apprivoiser son nouvel avatar, Kaburagi se lance dans la mêlée face à l’attaque de Gadols envahissant Deca-Dence. Le combat fait rage et Natsume se hisse en tant que protectrice de la population à nos yeux. Il faut comprendre que le temps s’est écoulé pendant que Kaburagi était retenu prisonnier. J’ai l’impression ainsi que Natsume est plus à l’aise dans les combats et à une meilleure approche des affrontements. On ressent cette confiance d’équipe qui faisait peut-être aussi défaut auparavant avec les frères et sœurs. Le changement est minime mais perceptible. L’anime probablement ne reviendra plus dessus, l’erreur de Natsume dans l’épisode 5 et la disparition de Kaburagi l’ont fait légèrement gagner en maturité.

Suite à cette bataille, Kaburagi décide d’aller parler à son ami de confiance pour lui demander des explications sur le trou dans le réservoir. On apprend que Minato est bien l’auteur de ce traitement de faveur, Kaburagi lui doit la vie. Tout cela est passé très rapidement pour en venir au scénario du jeu. Face à la multiplication de l’espèce humaine, le jeu compte éliminer une part non négligeable de la population. La vie humaine aux yeux des robots et des entités supérieures n’a aucune valeur.

Cela peut être surprenant mais je passe rapidement sur l’objectif de reboucher le trou. C’était sympathique mais loin d’être mémorable et passionnant aussi bien à visionner qu’à commenter. On ne peut faire plus explicite. Néanmoins, Natsume commence à se faire connaître et à prendre une place de leadership différente de Kurenai. Le scénario tend probablement à en faire un personnage toujours plus important liant tout ce monde. D’un côté Kaburagi est la tête de fil du mouvement de révolution du système, de l’autre Natsume va devenir la figure de proue de la population. Kurenai est épatante, mais elle appartient à Furie et cette entité n’est pas vraiment vue de manière positive par les habitants. Au cours de cet épisode, sans le dire, Natsume va également livrer bataille face à cette image à gommer du groupe de combattants. En 24 épisodes, la chose aurait été bien plus développée mais en 12 elle est laissée en arrière-plan et elle se ressent uniquement en analysant a posteriori cet épisode.

Tout le monde donne du sien à la fin pour récolter le plus de matériels. Cette séquence est égayante.

Passé cela, on retrouve Natsume en compagnie de notre créature préférée mangeant un snack. Kaburagi les rejoint et noie le poisson en prétextant être une connaissance du chef et en disant qu’il ne pourra plus revenir pour diverses raisons. Natsume commence alors à questionner Kaburagi délaissant de fait Pipe qui aperçoit le chef et comprend tout de suite qu’il est la même personne. C’est toujours très agréable ce genre de situation où la créature se rend compte de l’illusion mais l’humain, créature la plus intelligente sur Terre, n’arrive pas au même raisonnement. Il est en effet impossible pour Natsume de se dire que cet homme pourrait être Kaburagi. Ce n’est pas un simple relooking mais un changement de morphologie. Il est autre physiquement. Dès lors, le comportement de Natsume est d’une totale pertinence. Elle voit en lui le chef et perçoit les ressemblances, mais elle ne peut arriver à une telle conclusion sortant du spectre de l’ordinaire, tout du moins tant qu’elle ne connaitra pas la vérité sur ce monde.

Vient ensuite l’avant-dernière séquence à mettre en lien avec le premier épisode et ce panorama qu’on n’oublie pas. C’est très émouvant de voir Kaburagi remercier Natsume indirectement et lui avouer qu’elle a probablement sauvé le chef grâce à cette abnégation dont elle fait preuve chaque jour. De son côté, Natsume en vient à douter. Elle ne sait pas si elle réussira à sauver ce monde. En l’absence du chef, elle doit aussi remplir son rôle. Kaburagi comprend alors qu’il a fait porter un tel fardeau sur cette jeune fille qu’il a laissé seule pendant un certain temps. Elle aussi se battait chaque jour dans ce monde et ne cessera jamais de se battre au péril de sa vie. Envahi par une haine soudaine envers les règles injustes et arbitraires de ce monde n’existant que pour amuser la galerie, il prend la ferme décision de détruire les Gadols.

Prochaine étape : Détruire l’usine !

En conclusion

Cette fin était vraiment bien. Je n’aurai pas été contre un allongement de cette séquence pour nous toucher encore plus et faire monter l’adrénaline.

Détruire l’usine ne règlera pas les soucis de ce monde et il faudra ensuite s’attaquer aux personnes dirigeantes et au système. L’histoire pour l’instant se décline avec fluidité et rythme.

Merci en tout cas d’avoir lu cette nouvelle review

———————————

Le site propose également des reviews sur Deca-Dence, Oregairu et The God of High School.

En prévision d’Automne, certes bien loin, je case comme toujours le petit discours habituel en fin d’article : le site recrute des volontaires pour réaliser comme cet article des review hebdomadaires sur un anime de son choix (ou tout type d’article manga, jeux vidéo etc), avec une liberté dans sa rédaction, afin que le site couvre toujours plus d’animes que cette toute première saison et qu’il devienne un lieu où chacun trouvera au moins un anime qui l’intéresse. Pour nous contacter : notre compte Twitter, mon pseudo discord (Moja, petite peluche#0677) ou bien notre boite mail (fuwafuwanosora@gmail.com).

Sur ce à la prochaine !

 

L’anime est disponible sur la plateforme de simulcast Wakanim

Partager sur :
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments