Review – Oregairu S3 Episode 04

Que dire donc de cet épisode ? Le niveau remonte clairement. L’anime passe à la vitesse supérieure et la qualité monte un cran au-dessus des épisodes précédents. Le triangle amoureux que nous observions depuis plusieurs saisons est à deux doigts de disparaître. Non, pas car résolution des troubles sentimentaux des personnages mais par la cassure approchante à laquelle doit faire face notre club favori. Le bal de promotion organisé par Iroha pourrait-il bien être le coup final ?

snafu yui happy

L’épisode se lance sur les retours par rapport à la vidéo promotionnelle du bal. Ces derniers sont bons et ce dit bal semble être attendu avec impatience par les élèves. Il s’agit d’une initiative de Iroha et cela marquera un fort changement dans le lycée. Alors que Yui et Hachiman ont aidé à la réalisation de la vidéo et s’attendaient à avoir enfin la chance d’apporter leur aide, pour ce dernier tournant, Yukino ne laisse guère cette possibilité.

Hachiman et Yui sont tous deux surpris de sa décision et une atmosphère quelque peu étrange règne dans la salle. Yukino se montre imperturbable et semble même ne pas se rendre compte que ses propos ne sont pas assez nuancés et bien choisis. Il est clair en voyant l’expression de Iroha que leur aide ne devrait pas être de refus. Cet échange rapide entre Iroha et Yukino a le mérite de nous introduire à ce qui a certainement dû régner durant une grande partie de l’organisation du bal, une trop grande implication de Yukino.

Ainsi, j’ai l’impression de revoir d’un point de vue externe l’organisation de la fête de Noël jointe à un autre lycée, de la saison précédente.

Dans cette dernière, Hachiman était lui aussi buté et ne souhaitait pas recevoir l’aide des autres (pour des raisons à priori différentes, certes). À présent, c’est au tour de Yukino d’être dans cette situation. Bien qu’elle présente un calme apparent et n’a aucune mauvaise intention, elle ne respecte pas ce qu’elle s’était elle-même imposée depuis le début de l’œuvre, c’est-à-dire, aider les gens, sans en faire sa tâche.

Ses actions, en prenant le point de vue et Yui et Hachiman m’apparaissent comme un acte d’adieu. Elle se retire peu à peu par rapport aux autres et veut simplement agir de sorte à conférer aux moments présents le moins de quiproquos possibles, qu’importe que le tout soit factice. Organiser « seule » le bal pourrait représenter pour elle une manière de s’émanciper, au risque de peut-être perdre les relations sociales qu’elle a finalement pu tisser avec Hachiman et Yui.
Encore une fois, Yui montre son talent pour « lire » l’atmosphère et réagit de manière supposément naturelle de sorte à respecter la volonté de Yukino. Hachiman s’en est d’ailleurs rendu compte, en tant que simple « spectateur » de cette rapide discussion et s’est laissé porter par le choix de Yui.

Ensuite, la première partie de l’épisode opte pour être légère. Yukino occupée avec l’organisation du bal, Hachiman et Yui passent étonnamment du temps ensemble sous le prétexte de trouver un cadeau pour Komachi. Il est intéressant de voir que Hachiman essaie réellement de changer et que l’initiative vient de lui vu qu’il a décidé contrairement à l’accoutumée, de ne pas ignorer les gestes troublants de Yui. Cette dernière devait hésiter à lui proposer quelque chose mais à sa grande surprise, c’est lui qui le fit avant. Comme durant la fin de l’épisode 3, les deux semblent se rapprocher et leur relation est indubitablement en train d’évoluer.

J’ai particulièrement apprécié voir Hachiman être autant passionné (presque autant que lorsqu’il parle à un enfant). Il a montré un côté de lui auquel Yui n’est pas familière et la scène entière était enjouée et rafraîchissante. Les personnes espérant qu’un couple entre Hachiman et Yui se forment ont dû être comblées par ces séquences.

S’il n’y a peut-être pas grand-chose à souligner sur cette partie, il y a une chose en particulier que j’ai trouvé intéressante. Il s’agit du character-acting des personnages. Je suis d’avis que les chara-designs actuels ne permettent pas un épanouissement de ce dernier mais pour autant, l’acting est fantastique. Les mouvements sont toujours présents et sont là pour traduire la pensée réelle des personnages (en particulier Yui qui est très expressive sur ce point) de manière visuelle. Bien qu’ils gardent une expression soi-disant sereine, leur gestuelle est réfléchie quand on y prête suffisamment attention. De même pour les légers effets tels que la petite goutte sur la joue traduisant une certaine gêne. La suite de plans est peut-être conventionnelle mais elle est dynamique et montre chaque scène sous tous ses travers, ce qui est fortement appréciable.

Maintenant, la seconde partie. Alors que Hachiman et Yui s’apprêtaient à rentrer ensemble et certainement préparer la surprise de Yui, Iroha les interrompt. Elle leur demande de la suivre pour une raison qui leur est inconnue. Il s’agit en fait de la présence de la mère et la sœur de Yukino. La mère de Yukino souhaite annuler le bal. Au cours de cette discussion, comme l’a fait remarquer Hachiman, la mère de Yukino est incroyablement subtile dans sa démarche. Elle m’est apparue comme un personnage fourbe et manipulateur mais dans un genre différent de celui de Haruno.

Alors que les retours sur l’organisation du bal semblaient prometteurs, elle décide de prendre en soutient la minorité ne souhaitant pas que ce dernier ait lieu. Le fait qu’elle affirme les soutenir et agir ainsi non de sa propre volonté mais pour eux, m’a rappelé l’épisode 3 où Yukino a fait remarquer que les personnes comme Hachiman (qui n’était au courant de l'organisation du bal qu'en dernière minute), étaient celles qui de base n’y iraient pas. Il s’agit clairement de cette minorité.

En passant pour l’instant outre la méthode de la mère de Yukino, l’œuvre souhaite encore une fois mettre en relief un thème bien précis. Il s’agit cette fois du concept de majorité et minorité. En société, l’on a tendance à se baser sur la majorité pour décider d’une action, c’est le principe démocratique. Pour autant, comme le fait souligner la mère de Yukino, il ne faut pas ignorer la minorité réfractaire à certains événements. Néanmoins, ce propos est excessif quand, en venant à prendre parti pour eux, cela revient finalement à oublier à présent la majorité.

Ainsi, ce pragmatisme peut finalement apparaître comme contradictoire et revenir à une boucle infinie ; comme la discussion finit par l’être. Elle feint accepter les avis des autres mais impose constamment le sien en gardant une attitude calme car elle est sûre que son avis vaincra.

Durant l’échange, on a pu observer à quoi a dû ressembler l’enfance de Yukino et Haruno. Haruno est rapidement remballée par sa mère après avoir grandement hésité à intervenir en faveur de sa sœur. (L’acting qui passait cette fois par le fait qu’elle remuait constamment sa tasse de thé)

Bien qu’elle ne soit pas d’accord avec sa mère, l’on voit que pour des raisons familiales, elle ne peut pas exposer librement son opinion et est contrainte à rester en retrait. Yukino quant à elle a beau s’efforcer de présenter des faits logiques à sa chère mère, cela ne mène à rien. Il s’agit finalement d’une discussion de sourds dans laquelle un des partis dispose de l’ascendant simplement par son statut. La situation totale était extrêmement désagréable et fait montre d’une famille comportant des relations parent-enfant toxiques.

Hachiman a permis à cette discussion sans fin d’être ajournée. Mais finalement, c’est au départ de la mère que tout s’envenime encore plus. Ils se décident à revoir les plans de l’organisation du bal. Le seul « hic », c’est que Yukino ne veut toujours pas l’aide ni de Hachiman, ni de Yui, car c’est enfin le moyen pour elle de montrer à sa mère qu’elle est une personne capable. Haruno est sur le point de révéler la « supercherie » de leur relation mais est arrêtée par Yukino.

Cette scène est riche en émotions.

Yukino sourire triste snafu saison 4

Comme je l’ai mentionné plus haut, les actes de Yukino peuvent apparaître comme un adieu à Hachiman et Yui. Cela n’en est que plus visible maintenant. Haruno qui a pour habitude d’avoir une très grande répartie quand il en vient à Yukino a eu une réaction qu’il est rare de voir. La mise en scène a opté pour montrer Yukino de dos et nous laisser voir la réaction de Haruno en premier. Voir l’expression solennelle de Yukino par la suite n’en a été que plus fort.

Elle exprime clairement qu’elle veut agir sans aide extérieure. Sauf qu’ici, le fait de refuser l’aide sous prétexte de se sentir inutile, apparaît aussi comme une volonté de se dénouer et séparer d’eux. Elle les apprécie, néanmoins, la sensation de trop se reposer et ne pas être capable d’agir seule est intenable. Voulant changer cela, elle a besoin d’agir seule. Leur relation pourrait cependant prendre un coup, tant pour Hachiman et Yui qui s’en voudraient de ne pas aider Yukino dans un moment dur, que pour Yukino qui se sentirait vide si jamais elle n’arrivait pas à se dépêtrer de ce contexte difficile auquel elle fait face.

C’est ainsi que Haruno révéla finalement à Hachiman la réelle nature de leur relation. Ce n’est pas un simple triangle amoureux comme ce dernier l’a dit (ce qui reflète d’ailleurs la preuve qu’ils ont conscience de la situation complexe qu’ils vivent actuellement), c’est bien plus. 

C’est de la co-dépendance.

Présenter l’œuvre en triangle amoureux pour évoluer ainsi de par la complexité des thèmes et des relations des personnages est tout bonnement génial de mon point de vue. Le terme co-dépendance est parfait pour décrire la relation liant notre trio favori. Cela pourrait se traduire par le fait qu’ils pansent mutuellement leurs blessures et se complaignent dans une sorte d’autosatisfaction mutuelle.

Hachiman se retrouve en aidant les autres sans leur donner l’occasion de régler leurs problèmes par eux-mêmes, tandis que Yui et Yukino profitent de cela. Yukino et Yui sont « amies », néanmoins, Yui est la première vraie amie de cette dernière et d’un certain point de vue, l’on pourrait voir leur relation comme unilatérale vu que Yukino se veut ne pas blesser Yui et s’est au fil du temps, montrée de plus en plus faible quand il en vient à elle. Enfin, Yui peut sembler trouver auprès de Yukino et Hachiman quelque chose de différent que ce qu’elle avait avec Miura. Ils sont tous en relation pour leur propre besoin, d’une certaine façon. De ce fait, on est bien loin de cette chose franche, pure et vraie que cherchait Hachiman.

Pour autant, est-ce nécessairement un mal et cela entache-t-il les sentiments qu’ils semblent éprouvés entre eux? Personnellement, je ne le pense pas. Nous verrons ultérieurement la voie que prendra l’œuvre quant sur ce sujet crucial à l’histoire, qu’elle a décidé de traiter.

Ainsi, en vue de devenir adultes et agir par eux-mêmes, ils doivent s’affranchir l’un de l’autre, sinon il n’y aura pas d’avancement. C’est là le point de vue de Haruno et sa définition de la maturité. Bien qu’elle pense que Yukino suivra aussi ce chemin, vu qu’elle est sa sœur, je ne pense pas que ce sera nécessairement le cas, ou du moins, l’espère.

En dernier lieu, la dernière partie de l’épisode. Yui reçoit un message de Iroha quant au fait que le bal de promotion est finalement en situation critique et pourrait ne pas avoir lieu. Hachiman décide alors d’appeler Hiratsuka-sensei. Et là, a lieu une discussion particulièrement intéressante qui fait encore une fois écho à la saison 2. Hiratsuka-sensei demande à Hachiman sa raison de vouloir venir en aide à Yukino.

Cette fois la situation est opposée à celle de la saison 2 où il cherchait une raison de demander de l’aide. En effet, à présent, elle lui demande une raison de vouloir s’immiscer quand Yukino elle-même se borne à refuser tout type d’aide extérieure, en particulier la sienne. C’est quelque chose qu’il a du mal à mettre sous la forme de mots et il fait par ailleurs comprendre à Hiratsuka-sensei qu’il en est de même pour elle vu qu’elle a délibérément caché sa mutation.

Durant une partie de sa réplique, le plan est centré sur la main de Hachiman. Les divers mouvements de cette dernière font preuve de son incertitude quant à tout ce qui a lieu actuellement mais aussi de son envie intérieure de venir en aide. Le plan suivant centré sur ses lèvres (ce qui est d’ailleurs le cas pour plusieurs plans dans cet épisode mais aussi les précédents) est lui aussi là pour montrer visuellement ce qu’il éprouve, dans la mesure où il se les mord violemment et on voit qu’il tremble. La scène suivante est quant à elle abrupte, avec une voiture qui roule sur une flaque d’eau, nous ramenant directement en dehors des pensées de Hachiman.

Les raisons qu’il a énoncées sont à postériori quelque peu confuses, néanmoins, le message est passé quand il dit clairement vouloir tout simplement la « sauver ». Bien que les mots ne lui sont pas réellement parvenus et que « sauver » est un concept abstrait vu la situation, il a su faire comprendre ce qu’il ressentait et Hiratsuka-sensei accepte de tout lui expliquer.

Yui pleure snafu saison 3 episode 4

La suite est elle aussi compliquée à aborder. Yui lâche des larmes. Comme pour le sourire mélancolique de Yukino face à Haruno, la mise en scène décide encore une fois d’opter pour un plan de dos montrant la réaction de Hachiman avant de nous laisser observer par nous-mêmes ce à quoi il réagit. Je suis vraiment appréciateur de ce choix de mise en scène qui permet de laisser à l’interprétation ce qui arrive, avant de le révéler. Il montre encore une fois que l’œuvre joue beaucoup sur le visuel pour faire passer divers messages au spectateur.

Après avoir donné des excuses quelque peu bancales, Yui parvint à faire partir Hachiman. Alors qu’elle est laissée seule et se cache avant qu’il se retourne et voit ses larmes, nous découvrons bien que toujours de manière quelque peu évasive (due à la tournure des phrases) ses pensées. Elle est tiraillée par ses sentiments égoïstes qui font qu’elle veut garder Hachiman pour elle seule, mais, elle se refuse de céder à cela car ce serait trop vil.

Le Hachiman qu’elle aime est quelqu’un qui aide les autres sans arrière-pensées, et l’enchaîner ainsi est quelque chose qu’elle ne peut et ne veut pas faire. Consciente des sentiments de Yukino, elle l’y avait confrontée dans le final de la saison 2 et voulait lui faire abandonner Hachiman. Elle n’arrive pas à faire comme Yukino et à tout laisser de côté pour le bonheur de leur groupe, elle ne peut laisser ses sentiments de côté et cet aspect d’elle-même l’attriste grandement quand elle tient aux deux et ne veut rien céder. Yui est potentiellement à mes yeux le personnage le plus riche de l’œuvre.

L’ending joue, et il s’agit cette fois d’une balade chantée uniquement par Touyama Nao, la doubleuse de Yui. Bien que ce soit usuel dans la franchise, le changement marque le coup et la portée émotionnelle n’en est que plus grande.

En conclusion : Ne sommes-nous pas dépendants du bonheur des personnages, que nous souhaitons tant bien que mal ?

Cette review s’avère être bien plus longue que les précédentes. Cela se comprend quand cet épisode fut tant haut en couleurs et fort d’un point de vue émotionnel. Le terme « climax » du titre prend réellement du sens. De plus, les signes montrant que Hiratsuka-sensei aura droit à un rôle majeur s’accentuent grandement. Des 4 premiers épisodes, il est de très loin le meilleur et au vue de ce qui arrive, les prochains ont de grande chance d’être au même niveau, voire meilleurs. Même au niveau du visuel, c’est beaucoup mieux maîtrisé que les épisodes précédents et mes doutes, bien que toujours présents, disparaissent peu à peu. Toujours laisser les choses à interprétation, même les relations des personnages principaux est une caractéristique majeure de la série et elle use merveilleusement de ce trait. Sur ce, je vous dis à bientôt pour la prochaine review !

L’anime est disponible sur la plateforme de simulcast ADN.

Toutes les review été du site

Partager sur :
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments