Review – Oregairu S3 Episode 11

Nous y voilà ! Enfin, pour de bon, finalement, voilà le tant attendu climax ! My Teen Romantic Comedy SNAFU Climax! tient après tant d’épisodes les promesses données par son titre et son caractère de saison final. Aussi compliqué que furent les mots énoncés, aussi dur que ce fut de suivre leurs propos dû à la confusion perpétuelle y régnant, nous y sommes ! Et je ne peux qu’être incroyablement ému par cet épisode qui cumule à lui tout seul tout le travail fait durant toute cette saison ainsi que les deux précédentes. Alors que le prochain épisode d’Oregairu sera le dernier et clôturera leur comédie romantique, revenons donc sur ce fabuleux épisode 11.

snafu sensei

L’épisode se poursuit sur la discussion entre Hiratsuka-sensei et Hachiman. Si finalement Hiratsuka-sensei est resté en retrait durant la saison, elle a tout de même eu ses propres moments qui ont le mérite d’avoir baigné totalement l’anime durant de courts instants dans son monde. En tant que personnage formateur et toujours présent pour aider Hachiman lorsqu’il se trouve dans une impasse, réussir à imprégner un tel ressenti pour chacune de ses apparitions majeures est une belle réussite. Surtout lorsqu’un développement du personnage, certes au second plan, est fait et parvient à nous donner une vision interprétable des troubles qu’elle vit.

Encore une fois, dans cet épisode, le travail est remarquablement fait. Hiratsuka-sensei n’infantilise jamais Hachiman lorsqu’elle lui parle. Il y a une maturité naturelle qui ressort de ses propos, mais elle tâche de ne pas amoindrir les expériences qu’il vit. Elle ne fait que les compléter en ajoutant sa propre interprétation des faits présents.

Ainsi, elle explique comme elle peut à Hachiman que la nature de la relation qu’il a avec Yukino et Yui est quelque chose d’intrinsèque à eux. Ce n’est pas à Haruno ou quiconque de déterminer de quoi il s’agit. Si eux-mêmes ne sont pas capables de trouver un seul mot pour traduire tout ce qu’ils ressentent, ce n’est certainement pas le mot « co-dépendance » proposé par la sœur de Yukino qui y arrivera.

Elle prit comme exemple sa relation avec Hachiman. Malgré l’image peu reluisante qu’elle a de lui, elle le tient en respect et l’apprécie grandement. Il s’agit après tout de son élève préféré. Le fait qu’elle ait clairement dit qu’elle l’appréciait est quelque chose d’intense dans la mesure où l’œuvre a pour habitude de dire beaucoup par des non-dits. La plupart du temps, les choses sont laissées à l’interprétation et la narration est telle que les mots ne sont jamais dits clairement et les explications portent à confusion car les personnages eux-mêmes ont du mal à être honnête avec autrui. Faire en sorte que Hiratsuka-sensei soit le personnage qui dise en premier clairement une telle chose est en même temps signe de positivité pour faire comprendre aux spectateurs ayant des troubles de communication que cela peut s’améliorer en grandissant, en gagnant en maturité, en faisant des efforts.

Leur discussion a permis à Hachiman de se décider. Par la suite, il échange avec Yui. Cette dernière lui fait comprendre qu’il ne peut pas échapper à la situation et doit s’expliquer clairement. C’est alors qu’il le fait pour la première fois. Il finit en premier sa tirade en déclarant que la fermeture du club devait forcément avoir lieu et que c’est normal. Alors que Yui était sur le point de faire sa déclaration amoureuse, sur ces mots, étant donné que cela laissait supposer qu’il mettait fin à la dynamique qu’il entretenait avec Yukino, Hachiman finit par continuer. Il ne veut pas mettre fin à sa relation avec Yukino. Au diable ses excuses comme quoi il se sent responsable ou autre. Il veut simplement continuer à être proche d’elle. Il reconnaît pour la première fois qu’il s’agit d’un désir. Il s’agit d’une déclaration d’amour.

La pauvre Yui est fortement troublée et nous avons certainement ma scène animée favorite de l’épisode avec les mouvements montrant son émotion suite au choc des mots de Hachiman. Pour autant, elle garde le contrôle et réussit à continuer la discussion. Hachiman lui dit alors des mots laissant supposer qu’il a conscience qu’elle est amoureuse de lui.

Ce qui est logique vu qu’il avait considéré leur relation comme un triangle amoureux, il y a de cela quelques épisodes. Il ramène Yui chez elle. Cette dernière lui fait inlassablement signe au revoir alors qu’il s’éloigne. Elle n’éclate pas en sanglots directement, contrairement à son habitude.

« Mes larmes n’ont pas coulé. J’ai déjà trop pleuré. »

Ces mots sont poignants même si on peut y trouver un certain comique à cause du caractère réellement excessif des pleurs de Yui durant la saison. Elle finit par éclater en sanglots une fois rentrée, et est consolée par sa mère.
Ce qu’ils ont vécu ne peut être simplifié en de la co-dépendance ou quoi que ce soit. Il s’agit simplement de leur premier amour. Du moins, c’est l’interprétation faite par Yui et je la trouve très belle.

L’action de Hachiman se traduit par la publication du faux bal de promo. Cela a fait venir les sœur et mère de Yukino. Hachiman tourne la discussion à son avantage prônant qu’il s’agit de quelque chose de réalisable si jamais Yukino y participait, mais aussi que dans la mesure où c’est un bal non organisé par le lycée, mais seulement par les élèves eux-mêmes, le comité des parents d’élèves n’a rien à dire à l’établissement scolaire. Haruno et sa mère voient clairement dans le jeu de Hachiman qui agit simplement par amour. Elles suivent donc le vent et décident de laisser Hachiman et Yukino faire comme ils le souhaitent.

Ce n’était finalement qu’une tentative réussie de faire en sorte que Yukino accepte de l’aider à réaliser le bal. Et ce, dans un seul but, rester près d’elle. Même lorsqu’il est honnête avec ses propres sentiments, ses méthodes restent incroyablement tordues.

S’en suit alors un échange entre Yukino et Hachiman, alors qu’ils rentrent ensemble. Cette dernière lui a demandé ses raisons, qu’il énonce donc. Il est réellement franc avec elle et ne cherche plus d’excuse. Elle est troublée par ses agissements et pense surtout à Yui. Néanmoins, les propos de Hachiman réussissent à l’atteindre. Si dans l’épisode précédent, il s’était montré blessant en enlevant la main de Yukino de son uniforme, cette fois, il se rattrape à merveille. Il vit dans l’instant présent et ne souhaite pas avoir de regrets par rapport à ses sentiments.

« Donne-moi le droit de changer ta vie. »

Ces mots inusuels sont la déclaration de Hachiman. En anglais, la tournure prise fut plutôt le droit de « déformer ta vie ». Si les deux ont finalement le même sens, j’aurais tendance à aller plus vers cette seconde traduction que je trouve plus dans l’esprit du personnage et de l’œuvre vu le caractère original de la phrase.

Cela a beau être une déclaration, les mots « amour » ne sont pas prononcés. J’en suis venu à me demander s’ils se comprenaient réellement d’un point de vue romantique, ou s’il s’agissait de totalement quelque chose d’autre pour l’un d’entre eux. Heureusement, Yukino enlève tout doute en disant clairement à la fin qu’elle veut la vie de Hachiman. Malgré cette tournure lugubre, c’est finalement une proposition en mariage. Elle a accepté et réitère les propos de Hachiman sous une autre forme cette fois plus claire. Fidèles à eux-mêmes, ils ont pu mettre un point sur leurs sentiments et cette scène, bien que troublante due aux diverses interprétations à faire durant le visionnage est vraiment belle et a su donner court à des répliques subtiles. Cet épisode n’a beau être que l’avant dernier, nous avons dans l’after-ending, avec la vidéo présentant le prochain épisode, une analogie avec la scène d’introduction de l’épisode 1 où Hachiman parle de l’adolescence.

« My teen romantic comedy is wrong as expected. », telle est la conclusion trouvée par Hachiman. Ce que l’on peut finalement accepter après ces 3 saisons.

En conclusion : Notre visionnage par contre n’est pas une erreur.

Yahallo ! Merci de votre lecture ! Avec l’arrivée imminente du prochain et dernier épisode, ces reviews touchent bientôt à leur fin. Je vous remercie déjà de m’avoir suivi pour tous ces épisodes malgré le rythme de parution changeant par moment. Sur ce, nous nous reverrons à la prochaine review !

L’anime est disponible sur la plateforme de simulcast ADN.

Toutes les review été du site

Partager sur :
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments