Review – The God of High School – Episode 05

Ce cinquième épisode était tant attendu par ceux qui suivent l’adaptation en anime. C’est pour cela que la review d’aujourd’hui s’avère être relativement chargée, notamment sur mes différents avis sur cet épisode.

La review se compose toujours en trois parties. En premier le scénario, cette partie sera légèrement remaniée pour quelque chose de plus personnel. La seconde, tout ce qui s’avère être sur le plan artistique comme les doublages, musiques et autre. Et pour terminer la dernière partie avec l’avis final.

Partie I - Le scénario

Première partie -  Le passé de Dae

dae unch The God of High School

Dès le début de l’épisode, nous avons le droit à un flashback sur Dae où il se bat avec son meilleur ami. S’ensuit directement le combat de Mori lui permettant d’obtenir la place pour la final, où il bat son adversaire à plate couture avec une superbe technique.

Pour le moment, ils ont choisi de nous prendre aux tripes avec ce flashback important et démontrant que cet épisode, sera clairement l’épisode de Dae. Ce regard toujours aussi colérique de Mori démontre qu’il est clairement prêt à en découdre, coûte que coûte. 

Après que la demi-finale soit terminée, nous voyons Mori au chevet de Mira qui est en train de guérir grâce à la technologie mise à sa disposition par l’entreprise qui gère le tournoi. L’escrimeuse ne semble pas en vouloir à Dae, en soulignant bien qu’elle a été plus faible et qu’elle aurait dû se faire guérir auparavant. Nous voyons également Dae devant une sorte de couveuse où est présent son meilleur ami, n’étant finalement pas décédé et semble être traité par la même technologie que Mira. 

Bref une belle mise en bouche permettant de servir la suite sur un plateau d’argent. 

Deuxième partie -  Le combat tant attendu

La deuxième partie de l’histoire est clairement la plus attendue. Le combat entre Mori et Dae commence enfin, avec une entrée fracassante comme on a l’habitude d’en avoir dans certaines scènes professionnelles d’arts martiaux.

Ce combat est en soit fragmenté en trois parties. La première où les deux amis s’affrontent avec une certaine colère, l’un comme envers l’autre, on remarque que Dae a quelques flash-back lorsqu’il assène certains coups à Mori lui rappellant son déchaînement contre Mira. Cette partie du combat est intéressante, car elle amène un combat vraiment intense où la moindre mauvaise respiration posera problème. Les deux combattants sont réellement sur un pied d’égalité.

Pour faire la transition avec la deuxième partie de ce combat, nous remarquons que Mira est enfin sur pied en compagnie de son oncle ainsi que de sa cousine. Elle remarque (et je n’ai pas compris comment en toute sincérité) que quelqu’un se fait également soigner par la nanotechnologie du groupe, mais à sa grande surprise, elle fait face à une scène qui l’a laissée bouche bée. En effet, elle remarque une personne pleurant face à un lit où gît le corps du meilleur ami de Dae. Après un échange de coups de Dae qui arrive clairement à mettre mal Mori avec son enchaînement de techniques, le président Mu-Jin Park se retrouve à côté de Dae pour lui annoncer avec franchise (ça m’a énormément surpris, mais c’était vraiment cruel) que son ami n’a pas survécu à sa maladie beaucoup trop avancée pour la technologie. S’ensuit un flash-back sur le passé de voyou où Dae se battait souvent et qu’un jour face à une bande de loubards, son meilleur ami lui sauva la peau et surtout démontra le début d’une amitié où Dae serait très loyal envers cette personne qui lui a changé sa vision de l’amitié. 

Sans grande surprise, Dae perd toute motivation en lui et se laisse rouer de coups par Mori.  Mira intervient avec un mégaphone pour sortir Dae de sa torpeur mentale. Celui-ci l’a rejoint près des abords du ring, pendant que Mori occupe l’arbitre. Mira va lui adresser une lettre d’adieu que lui a laissé son meilleur ami. 

Après avoir lu la lettre, Dae retrouve directement le sourire et Mori lui dit qu’il était temps. Rien que cette petite scène était très touchante et permet de voir qu’ils seront bel et bien une bande d’amis très soudée. Avant qu’ils se remettent dans le combat, il y a un monologue du défunt ami qui explique à Dae qu’il doit désormais se battre pour lui et non pour les autres pour qu’il prenne plus de plaisir. 

C’est ainsi que la partie finale du combat se met en place avec un échange d’une telle intensité que je suis resté vraiment bouche bée face au choix graphique de ce combat. Après un échange simultané de techniques entre les deux combats, Mori dit avoir compris la technique ultime de son ami karatéka et lui assène un coup ultime avec une technique de sa trempe qu’il surnomme « coup de pied du Dragon Azuré » qui s’avère être beaucoup plus puissante. 

Je ne pensais pas que ce coup allait être aussi puissant, mais il s’avère y avoir un énorme cratère dû à la déflagration du dragon azur. S’ensuit un rapide plan sur le président du tournoi qui souligne : « Il y avait finalement deux bébés tigres », ce qui démontre qu’il reconnaît les joyaux bruts qui attendent d’être polis et ainsi devenir des diamants emplis de puissance. 

L’épisode se termine avec Mori qui porte sur son épaule Dae et Mira les rejoint pour faire de même avec le karatéka. Un final plutôt heureux. On remarque deux étranges individus, dont un à la longue chevelure bleutée qui adresse une phrase très intrigante : « Le niveau est si bas que ça, à Seoul ? » , une phrase qui m’a l’air fort importante… Mais cette réponse, nous l’aurons peut-être dans le prochain épisode ! 

Partie II - Graphisme et Son

Nous nous attaquons à un gros morceau pour cet épisode et je tiens à vous parler en premier lieu, du graphisme. Ici, nous avons eu le droit au meilleur épisode en terme de patte graphique. Tout d’abord, cette caméra à la première personne pour se mettre à la place de chaque combattants est un bon choix pour rentrer pleinement dans ce combat explosif, en plus d’être une chose assez peu vue dans les animes. Le clou du spectacle, c’est clairement le choix graphique lorsque Dae retrouve le sourire et où les deux amis s’y mette à fond tout en restant respectueux, là, j’ai clairement pris une énorme claque dans la face. Cette façon de faire un début à l’encre de Chine pour démontrer la puissance des coups et au final revenir petit à petit au style habituel. Rien que cette partie en terme d’animation m’a permis de savoir qu’il s’agissait de l’un des plus beau combats que j’ai pu voir depuis que je regarde des animes. 

Les musiques étaient clairement au rendez-vous pour accentuer ce magnifique épisode. Que ce soit pour les moments tristes comme les moments épiques, le compositeur a réussi à démontrer que même la musique était très importante. Et bon dieu, cette musique pour l’échange final était tout simplement magnifique, mélangeant l’épique au bonheur qu’ont des amis qui aiment se battre pour le plaisir. 

Pour finaliser la partie, on va parler de mon péché mignon, le doublage. J’ai l’impression qu’ils ont réellement mis les bouchées doubles pour fournir un casting aux petits oignons. En soit dans ce cinquième épisode, nous avons entendu malheureusement qu’une seule nouvelle voix, mais pas n’importe laquelle, c’est celle de l’étrange personnage à la chevelure bleutée. Sa voix si particulière se reconnaît entre mille et c’est bien entendu de Kenjirou Tsuda que je veux vous parler, cette personne a fait beaucoup de personnages que j’apprécie : Kaiba dans Yu gi oh !, Nicolas dans Gangsta, Zaveid dans Tales of ZestiriaOgata dans Golden Kamuy, Joker dans Fire Force, Akihito dans Id:Invaded et plein d’autres personnages tout aussi variés. Ce que j’apprécie chez lui est sa voix très particulière qui l’amène à avoir une voix qui peut être adaptée à plusieurs styles de personnages, contrairement à certains qui vont souvent faire des personnages avec un profil type (dans la majeure partie de leurs rôles, pas dans la totalité). 

C’est vraiment le seul nouveau doubleur que nous avons eu le droit dans cet épisode, mais je pense que dans le prochain, nous auronsr le droit à de nouveaux personnages, notamment celui qui lâche un sourire sur la fin de l’épisode. Grosse mention au doubleur de Dae ainsi que de Mori qui ont fait un boulot monstre dans cet épisode. Mention honorable au doubleur du défunt ami qui a vraiment bien géré, mais je n’arrive pas à trouver le seiyuu de ce personnage.

Partie III - Conclusion

Même si j’ai beaucoup aimé cet épisode, le scénario de celui-ci était très prévisible dans la majeure partie des événements. Le rythme était parfaitement bien maîtrisé, mélangeant épique ainsi que dramatique, un délice ! Le combat était réellement à la hauteur avec des choix très osés pour le côté graphique qui aurait pu gâcher pleinement la scène, mais au final, Mappa a réussi à faire quelque chose d’assez atypique que l’on n’a pas l’habitude de voir. J’aime beaucoup les prises de risque, alors je n’imagine même pas la suite de l’œuvre. Les musiques étaient simples, mais bien adaptées ! Le choix des doubleurs est vraiment bien réfléchi pour les personnages. Pour le moment, il s’agit clairement de mon épisode favori de la saison de l’été parmi toutes les sorties que je visionne. C’était réellement l’épisode de Dae dans toute sa splendeur !

En espérant que cette review vous a plu, si jamais vous avez des suggestions pour les prochaines, n’hésitez pas ! 

Passez une excellente journée et rendez-vous au prochain épisode ! 

L’anime est disponible sur la plateforme de simulcast, Crunchyroll.

Partager sur :
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments