Review – The God of High School – Episode 11

La dernière ligne droite dans la diffusion de The god of high school débute, puisque nous arrivons au onzième épisode et après cette review, il restera uniquement deux épisodes, déjà…

Néanmoins, c’est toujours un plaisir de vous écrire sur cette œuvre toujours aussi spectaculaire. Bref commençons la review sur cet épisode que nous attendions énormément ! 

Partie I - Le scénario

Jegal smile

Avant d'avoir l’opening de l’anime, nous avons eu le droit à un passage dit « descriptif » qui explique plus ou moins la divinité qui possède Ilpyo. Il s’agit d’une entité démoniaque et qui avait marqué d’une pierre blanche l’histoire, puisqu’elle avait été anéantie dans le passé. Plutôt semblable à un renard qu’à un loup d’ailleurs, mais je trouve ça étrange puisqu’Ilpyo semble invoquer des loups de feu durant le combat.

Nous reprenons le combat où il s’était arrêté dans le précédent épisode. Mori décide de faire le premier pas et d’engager à nouveau le combat, bien évidemment, il remarque que ses coups s’avèrent être inefficaces. Tandis que du côté d’Ilpyo nous remarquons qu’il dispose d’une nouvelle puissance assez considérable qui met à mal Mori, mais notre héros semble tout de même bien se défendre face à lui. Alors qu’Ilpyo met une rouste à Mori avec une puissante technique, l’adepte du taekwondo dévoile un puissant pouvoir qui semble totalement annuler la magie d’Ilpyo et l’envoie dans les airs avec une tornade, puis se fait totalement annihiler par une énorme main. Durant ce passage très important, nous remarquons que Mori semble tenir un bâton invisible et la fameuse main me donne un second indice sur la divinité qu’a donnée les pouvoirs à Mori. 

Après le combat, nous revoyons très brièvement l’ensemble des personnages que nous avions vu dans le précédent épisode, mais nous voyons surtout Mori qui rend visite à Ilpyo qui est en train de se reposer après ce combat éprouvant. Ils ont tous les deux une discussion au sujet du grand-père de Mori et notamment sur le fait qu’ils se considèrent comme des frères désormais. Tout est rapidement interrompu par le fameux participant qui avait été battu par Jegal, le mage semble être très réceptif aux énergies des deux combattants. Il se transforme peu à peu en une sorte de démon, puis il tente de se venger de Jegal pour la raclé qu’il lui avait mis. Alors qu’il semble être dans une forme finale, l’homme devenu démon, commence à absorber sa servante et également les deux coéquipiers d’Ilpyo. Alors que Jegal semble en avoir réellement marre de tout cela, il s’empresse d’anéantir le démon avec une puissante technique qui le découpe en deux. Néanmoins, nous remarquons peu à peu qu’il a également blessé les coéquipiers d’Ilpyo. Sa cousine perd une jambe tandis que son coéquipier perd un bras, alors que tout ceci lui rappelle ce que Jegal avait fait à son autre cousine, Ilpyo entre dans une rage et assène des coups à son adversaire tout en tombant de l’immeuble.

Nous retrouvons Man-Duk Sang, le grand méchant de l’œuvre qui a réussi à échapper au président. Il souhaite réellement mettre fin à tout ceci, une bonne fois pour toute. En effet, il réouvre la fameuse grande porte et invoque une multitude d’entités démoniaques. Une grande bataille se profile puisque le président décide tout bonnement d’annuler le tournoi en cours !

Partie II - Graphisme et Musique

Les musiques étaient clairement un cran au-dessus dans cet épisode très important, notamment celle qui sont apparus au sein du combat entre Ilpyo transformé et Mori. Déjà la première musique lorsqu’ils échangent avec puissance une pluie de coups est vraiment extra dans son intensité. Tandis que la seconde à arriver lorsque Mori dévoile son étrange pouvoir avec un semblant de grave et qui donne un impact puissant similaire à son énorme pouvoir.

Graphiquement parlant, cet épisode à clairement réuni tout ce qui était bon dans les précédents épisodes et l’a compilé en un seul épisode ! Déjà, ce côté peinture à l’huile revient notamment durant les scènes en lien avec les divinités, grosse mention à celle où Mori découvre son pouvoir. Notamment la représentation de la puissance de son pouvoir qui est vraiment très bien représenté que ce soit avec les éclairs et le vent, mais également cette fameuse main géante ! Ils ont réussi à mettre tant d’indices, sans pour autant dévoiler totalement la divinité qui aide Mori, un régal pour les yeux !

Malheureusement pas de partie voice-acting dans cet épisode, car nous avons quasiment couvert la totalité des personnages présents dans l’œuvre.

 

Partie III - Conclusion

Rares sont les œuvres qui ont réussi à me surprendre autant à chaque épisode et clairement, ils arrivent à faire une très bonne œuvre. Je remarque auprès des fans de l’œuvre originale, que l’anime s’écarte malheureusement du format d’origine, c’est pour cela qu’une fois ma lecture commencée, je vais pouvoir redécouvrir cette merveille qu’est The god of high school ! 

Merci à vous d’avoir lu cette review et rendez-vous à la prochaine ! 

L’anime est disponible sur la plateforme de simulcast, Crunchyroll.

Partager sur :
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments