Review – The God of High School – Episode 07

Toujours prêt à voir de la baston ? Alors vous avez choisi le bon article ! Après une review où j’ai eu plus de facilité à écrire, nous nous retrouvons pour le septième épisode de God of High School qui en comptera treize, ce qui nous amène à être presque à la fin de celui-ci malheureusement. Trêve de bavardage, on garde la formule qui marche et on essaye d’améliorer tout ça !

Partie I - Le scénario

Pumq smile The God of High School Episode 07

Après un petit résumé du précédent épisode, nous attaquons directement avec le combat qui oppose l’équipe de nos héros, Séoul contre Chungeong du nord. Leurs adversaires disposent d’une équipe là aussi assez particulière. Le tournoi national se déroule de la façon suivante : un combat par participant, trois duels, et il faut un minimum de deux victoires pour gagner, logique !

Le premier combat est celui de Mori qui l’oppose à Nah Gidong, là encore notre expert en taekwondo fait preuve d’étourderie en voulant dévoiler sa nouvelle technique que lui a appris son nouveau maître, mais il se trompe et se fait battre à plate couture avec une belle couche d’humour. J’ai rigolé et en même temps je me suis fait un facepalm. Je veux te voir à pleine puissance, Mori !

Dae est le second à passer et se bat contre le plus vieux de l’équipe adverse, Pumgwang âgé de 38 ans ! (Mention aux spectateurs qui disent, « mais il est lycéen lui !? ») . Le second combat est enfin sérieux. Dae a légèrement du mal contre son adversaire qui semble utiliser des techniques assez similaires au catch, et encore plus lorsqu’il dévoile son pouvoir d’emprunt, le marteau de Thor. Néanmoins, Dae semble avoir amélioré sa technique du Dragon Azur et réussi à le vaincre. Durant le combat, nous remarquons que Q n’est pas mort (et oui, je l’avais deviné, mais bon ça se voyait à dix kilomètres à la ronde !) et qu’il est prêt à devenir sérieux face à son assassin. Toujours durant l’affrontement, on découvre le passé de Pumgwang qui souhaite réussir ses études pour faire un emploi qui aidera les nécessiteux. Nous voyons également la seule fille du groupe dans ce flash-back qui démontre que Pumg a réussi à changer l’état d’esprit de la lycéenne qui semblait avoir baissée les bras. 

Alors que nous pensions que le troisième combat allait débuter, c’est au final le combat de Q qui reprend de plus belle. Il découpe sauvagement le second bras de son assassin et semble l’acculer, mais deux autres membres de Nox font leur apparition. Les prêtres Exly et Saturn s’avèrent être les vrais commanditaires de l’assassinat du comité. Petite pause qui s’avère être écourtée par la colère de Q qui prend l’initiative en lançant ses fameuses cartes Joker. L’un des deux prêtres dévoile son pouvoir d’emprunt venant d’un trésor national, Durendal, lui permettant d’avoir une épée ainsi qu’une paire d’ailes d’ange noires lui permettant de voler. Tandis que la fille toujours muette dévoile un étrange pouvoir lui permettant de faire sortir des bras extensibles du sol. Q démontre qu’il n’est pas faible, mais O se permet d’intervenir pour le protéger ainsi que de lui prêter main forte. Toujours une petite pointe d’humour sur le salaire de Q qui est amputé à chacune de ses impulsions. 

Et c’est là que le troisième combat débute, opposant Mira contre Jangmi. Un combat sommaire que j’ai trouvé assez inintéressant, mais qui démontre bien que Mira dispose d’un style qui lui permet également de se défendre sans arme, chose très rare pour les épéistes dans les animes. Son adversaire dévoile également son pouvoir, épée bâtarde. Bien évidemment, elle la bat avec ses techniques sans épée. 

Encore une fois, nous retournons chez Q, où cette fois-ci deux combats ont lieu. O dévoile un pouvoir d’emprunt très intriguant où un dragon, Changski, lui prête son pouvoir incandescent. Tandis que la prêtresse dispose de capacités très variées et assez indescriptibles. Son utilisation de la croix me rappelle Trigun, étrangement. La prêtresse s’avère être très haute en couleur dans son comportement, où son langage est aussi fleuri que le plus beau des jardins. Les deux agents du comité démontrent après quelques échanges de coups, leur supériorité face aux prêtres qui sentent que la retraite est le plus judicieux des choix. Q est déterminé à venger le meurtre de l’arbitre et il s’avère que l’assassin qui l’a tué déclenche une grosse explosion en se suicidant. Fort heureusement, pas de perte à déclarer. Le président de la God of highschool devine qu’un traître se cache au sein du comité, ce qui va amener encore plus de piment. 

Pour finir, l’épisode se termine de façon sanglante où nous faisons face au deuxième affrontement du tournoi, où nous revoyons notamment l’intriguant, Jegal Taek. Il met très à mal son adversaire qui semble être adepte de la magie. C’est avec ce défoulement de violence que nous apprenons que l’étrange pouvoir de Jegal semble être une sorte de requin démoniaque aux innombrables dents. Celui-ci s’avère être sans merci, lorsqu’il n’hésite pas à battre à plat de couture la coéquipière du magicien qui s’interpose. S’ensuit une scène que j’ai beaucoup apprécié, puisque Mira s’interpose face à Mori pour ne pas qu’il intervienne comme il l’avait fait plus tôt dans la série, mais il s’avère que c’est Dae qui prend sa place cette fois-ci en assenant un puissant coup au garçon à la chevelure bleutée, qui lui faire mettre un genou à terre. Durant l’intervention de l’arbitre décrivant que la prochaine action sera sanctionnée, le magicien tente de lancer une magie de foudre sur Jegal qui s’avère inefficace. Et c’est ainsi que l’épisode se termine sur les cris terrifiants du magicien perdant le duel. 

Alors au niveau du scénario, l’épisode s’avère être très simple, peut-être même trop simple ? Ce n’est pas spécialement un mal, mais le fait que Q ne meurt pas était téléphoné. Grosse mention au combat tout simplement magistral opposant les deux prêtres aux deux agents du comité, c’est ce genre de combat que je souhaite et qui coupe le souffle à tel point que nous ne savons pas à l’avance le résultat de celui-ci. Néanmoins, je ne peux nier le fait d’être content, sur le fait d’avoir des personnages secondaires qui sont tout de même mis en avant avec des flash-back. Pour ceux qui me connaissent, vous savez que j’ai horreur des personnages ne disposant pas de background.  

Partie II - Graphisme et Son

Graphiquement l’épisode d’aujourd’hui était encore à un niveau stratosphérique. Notamment le combat opposant les deux agents du comité face aux deux prêtres. Il semblerait que la plus impressionnante des scènes dans ce combat, où nous voyons Q déchaîner son pouvoir d’emprunt (quand on le voit de face avec une sorte d’effet de distorsion) soit fait par un animateur connu sous le nom de Watanabe et reconnu pour des scènes tout aussi impressionnantes, notamment pour son travail dans l’anime de Mob Psycho 100. Mention spéciale au charac design toujours aussi haut en couleur et j’apprécie cela à chaque nouveau personnage, où je me dis, « Ouah, mais le design est trop stylé ! ».

Niveau musique, nous avons eu le droit à environ deux nouveaux morceaux (Si je ne me trompe pas) très rythmé pour les séquences où l’action y était très présente. Très agréable à l’oreille, mais toujours cette sensation de simplicité et où ils ne prennent pas encore assez de risque à mon goût.

Enfin pour cette review, nous allons avoir une partie sur le doublage assez étoffé, en effet mes sites où je m’informe sur les différents seiyuus sont désormais quasiment à jour et même si j’ai l’oreille pour reconnaître les doubleurs, il m’arrive de me tromper ou de ne pas du tout reconnaître la personne qui s’occupe de donner une voix au personnage. Dans cette review, nous allons parler des doubleurs qui s’occupent des trois assassins de Nox. En premier lieu Drake, celui qui a tué l’arbitre, qui s’avère être doublé par Nobuyuki Hiyama et qui a fait de multiples personnages, Ikkaku dans Bleach, Takeshi Nakazato dans Initial D, Galdino dans One Piece ou Hiei dans Yuyu Hakusho. Passons désormais à la fameuse prêtresse aux insultes faciles, Saturn, qui est doublée par Rie Murakawa. Elle a fait quelques rôles principaux, comme Hotaro dans Non non biyori, Yui dans Trinity Seven, et SURTOUT, Ram dans Re:Zero. Passons au troisième et dernier personnage que je veux vous parler, il s’agit clairement de Axley. Ce personnage aux ailes d’ange est doublé par le sympathique Tatsuhisa Suzuki qui est connu notamment pour Yuuji dans Baka to Test, Makoto dans Free!, Takao dans Kuroko no basket, et également Ban dans Nanatsu no taizai.

Partie III - Conclusion

Ce septième épisode s’est avéré très orienté combat, avec pas moins de cinq combats en un épisode ! Restons sur le sujet des combats, je ne vous cache pas mon agacement sur le fait que les combats sont beaucoup trop vite expédiés et ça c’est un réel soucis à mon goûts dans l’oeuvre. Quand vont-ils avoir une réelle difficulté ? Peut-être qu’ils vont affronter Jegal ? Je ne sais pas à quoi m’attendre à l’heure actuelle. Le combat à deux contre deux était vraiment super classe et c’est ce genre de combat que j’aime. En oubliant ça, l’œuvre reste tout de même agréable dans son adaptation en anime.

Les choix de doubleurs est vraiment sans faute pour le moment et chaque voix correspond très bien au personnage. Il faut savoir que l’oeuvre dispose déjà de trois voir quatre seiyuus que j’apprécie beaucoup. Néanmoins, le choix de rythme pour cet épisode est assez discutable et on se voit coupé en plein élan dans l’action, chose assez désagréable à mon goûts. Par contre je n’ai pas compris pourquoi censurer les insultes de Saturn ainsi que son doigt d’honneur, à moins que ce soit également présent dans l’oeuvre originale ?

Le prochain épisode s’avère être tout autant orienté action et on ne sait pas où cela va mener le trio…

Rendez-vous au prochain épisode !

L’anime est disponible sur la plateforme de simulcast, Crunchyroll.

Partager sur :
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments