Review – The God of High School – Episode 08

Bien le bonjour, nous nous retrouvons une nouvelle fois pour une review sur The God of high school et plus particulièrement avec son huitième épisode. Celui-ci s’avère être important sur le plan scénaristique et je vais vous expliquer pourquoi. Ah oui, j’ai décidé de ne plus parler des musiques étant donné qu’il n’y a quasiment plus aucune nouvelle musique et je ne sais pas quoi dire dessus, veuillez m’en excuser. 

Partie I - Le scénario

the president Park GoH

Le début commence avec une scène qui s’avère être peu intéressante aux premiers abords. Nous voyons la victime de Jegal qui est sur la table d’opération, tout en étant guérie par le vieillard qui entraîne Mori. La chose intéressante dans ces quelques secondes est la phrase que dit le président au sujet de Jegal : « Il est possible qu’il soit la clé ».

Ceci me chagrine depuis que j’ai vu cette scène ; la toute première fois, est-ce la clé pour contrer Nox ou est-ce la clé pour réveiller l’un des deux bébés tigres ? En espérant avoir la réponse dans les prochains épisodes.

Par la suite, nous débutons un autre combat qui est celui du jeune homme à la capuche que nous avons très peu vu jusqu’à présent. Nous avons désormais son identité, Park Ilpyo, est-ce quelqu’un de la famille du président ou peut-être que le nom Park est-il courant en Corée du Sud ? Bonne question ! Avant que l’étrange combattant commence son combat, nous apprenons que Dae est suspendu pour le prochain combat, ça s’annonce corsé pour le prochain tour de l’équipe de Séoul. 

Bref le combat de Ilpyo commence contre Gwim Gi disposant d’une tenue très particulière. Au cours du combat, il dévoile un pouvoir lié aux ténèbres (pas d’explications dessus, c’est un pouvoir assez étrange), sans pour autant dire un nom tandis que Ilpyo dévoile un mystérieux pouvoir, lié à l’art martial très ancien qu’il utilise, le Taekkyon. (C’est un art martial qui existe en vrai et il est considéré par les coréens comme étant la forme originelle de tous les arts martiaux pratiqués en Corée.) Bien évidemment, Ilpyo bat son adversaire à plate couture. Un combat assez peu intéressant dans l’ensemble, mais nécessaire pour commencer à dévoiler Ilpyo qui semble s’avérer important pour l’intrigue. Il semble que son équipe soit le prochain adversaire de nos trois héros.

Nous retrouvons le trio qui parle un peu des pouvoirs d’emprunts, avec notamment quelques détails supplémentaires donnés par le président à Dae. Nous apprenons également que Mori refuse d’avoir affaire à un pouvoir d’emprunt, car il souhaite devenir fort par ses propres moyens. Petit retour dans le passé, Mori est convoqué par le président lui expliquant que son grand-père est en danger de mort. Alors que Mori était dans ses pensées, il fait la rencontre d’Ilpyo qui lui explique pourquoi il dispose de ce fameux tigre au dos de sa veste. Les deux combattants s’étaient déjà rencontrés dans le passé. Enfin, c’est surtout le grand-père de Mori qui l’avait rencontré. Celui-ci était ami avec le grand-père du pratiquant de Taekkyon. On apprend ainsi qu’il lui a transmis un carnet sur l’art martial qu’il maîtrise aujourd’hui. Celui-ci a été rédigé par son défunt grand-père. C’est pourquoi il est un fan inconditionnel du grand-père de Mori, d’où le blason sur sa veste. Le flash-back sur l’enfance d’Ilpyo était vraiment intéressant et a permis de mettre enfin en avant ce personnage qui m’intriguait. Grosse mention à Mori dans ce flash-back : une vraie larve, ahahaha !

C’est durant leur discussion qu’ils sont interrompus par le diabolique Jegal et ceci dévoile un très court flash-back qui semble montrer un passif assez violent entre les deux hommes. J’ai bien aimé cette courte séquence démontrant qu’Ilpyo peut s’énerver, alors qu’il semble si calme. Par la suite, nous avons une scène que j’ai bien apprécié, lorsque Q s’énerve contre le Président pensant qu’il avait laissé mourir la famille du défunt arbitre. Cela permet de voir que le président dispose d’une puissance colossale vu qu’il maîtrise très facilement l’homme impulsif. Ils avaient mis en place un stratagème pour protéger la femme et l’enfant du défunt arbitre. 

Au final, je m’étais trompé sur toute la ligne : il semblerait que Q sera celui qui entraînera Dae. Cela me fait vraiment plaisir, car il s’agit de mes deux personnages favoris. Le président craint la venue de Nox en autorisant le retrait des bracelets limitateurs du comité. Le plus important, c’est que le président détaille qu’ils peuvent ne pas utiliser les limitateurs face au traître qui se cache parmi eux. Ce qui se confirme avec un énième rassemblant des membres de Nox. Bref comme ils le disent, la guerre commence ! 

Nous savons désormais durant un court flash-back, comment Mori et son grand-père sont arrivés à faire cette fameuse photo d’eux. Après que Mori ait fêté son anniversaire avec ses deux amis, il est réveillé le lendemain par quelqu’un qui frappe à la porte de son appartement. C’est ainsi que l’épisode se termine sur Mori qui ouvre une lettre qui a été déposée devant sa porte et dans laquelle se trouve une photo de son grand-père enchaîné avec un bras manquant. 

Cela commence à être sérieux !   

Partie II - Graphisme et Voice-acting

Au niveau graphisme l’épisode n’était pas spécialement marquant, mais il y a une scène que j’ai beaucoup apprécié. C’est le fameux combat d’Ilpyo lorsqu’il se bat contre l’étrange combattant au pouvoir ténébreux (et même contre Mori). Plus précisément les mouvements de l’art martial d’Ilpyo qui étaient relativement fluides. Grosse mention à la cousine d’Ilpyo qui dispose d’un charac-design que j’apprécie particulièrement, pourquoi ? Tout simplement, j’aime bien sa tenue et on a enfin un personnage féminin au corps musculeux sans pour autant avoir des attributs féminin mis en avant de façon absurde et j’ai trouvé ça cool, en plus elle semble relativement forte. J’espère qu’elle aura un bon développement.

Aujourd’hui, nous allons parler de plusieurs personnages. Le personnage en première ligne est Tae-jin, le grand-père de Mori. Celui-ci est doublé par Kazuhiro Yamajiqui fait du très bon boulot, notamment sur les personnages suivants : Bang dans One Punch Man, Hit dans Dragon ball Super ou encore Kenny dans L’attaque des titans. Ensuite j’évoquerai Ilpyo, doublé par Kouki Uchiyama et qui a fait plusieurs personnages comme Evans dans Soul Eater, Tsukishima dans Haikyuu !Hiroshi dans BarakamonTomura dans My hero academia ainsi que l’excellent Meruem dans Hunter x Hunter. Ce deuxième doubleur est haut dans mon cœur de fan de doublage, étant donné qu’il a doublé beaucoup de personnages que j’apprécie. 

Partie III - Conclusion

Après un épisode très rythmé, celui-ci s’avère être relativement calme et ce n’est pas complètement faux, ni complètement juste. On a eu ici un épisode avec des moments calmes comme des moments avec de l’action, mais sur de courtes durées. Le fil rouge était mis en avant dans cet épisode et il était clairement là pour faire avancer l’histoire de l’anime qui arrive bientôt à sa fin. On reste toujours sur notre faim et c’est tout de même très bien mené, ce qui donne constamment l’envie de voir le prochain épisode, chose qui n’est pas donnée à tout anime.

J’espère juste que ça va s’étoffer du côté de Jegal, car à part donner un style « ah grougrou je suis un vilain garçon », beeeen ça en devient légèrement agaçant. Et aussi, vivement des combats où la difficulté y est présente et à mon avis ce sera bientôt le cas !

À la semaine prochaine !

L’anime est disponible sur la plateforme de simulcast, Crunchyroll.

Partager sur :
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments