Review & Premières Impressions – Re:Zero S2 Episode 01

Aucun spoil concernant le LN, une analyse uniquement centrée sur l’anime 

Dire qu’il était attendu serait presque un euphémisme. Après quatre longues années – et quasiment aucun light novel en proportion traduit en français entre temps -, Re:Zero revient enfin !

Quel plaisir est-ce de pouvoir réaliser cette toute première review qui fera également office de premières impressions sur cette saison 2. Chaque semaine je reviendrai sur l’épisode en donnant mon avis et également en analysant, du mieux que je peux, l’épisode.

Si certains estiment que ce premier épisode de cette saison était aussi marquant que le tout début de la diffusion de la première saison, pour moi cet épisode m’a peut-être moins fait d’effet qu’escompté.

Il est facile d’expliquer ce ressenti. Tout d’abord Crunchyroll a diffusé en hiver une saison nommée Re:Edit qui comportait plusieurs améliorations graphiques et quelques cut supplémentaires comparé à la saison 1. A la toute fin de cette saison, on avait le privilège d’assister à une scène inédite, qui comme mentionné dans un article fin mars, n’était qu’en réalité que le tout début de la saison 2.

Ce Cliffhanger, « Dare no Koto ? », totalement renversant n’était donc pas une surprise et amoindrissait déjà l’élément le plus puissant de ce premier épisode. Cette scène, extraordinaire ! Subaru pense enfin avoir traversé et terminé ce long couloir pour bénéficier d’un répit. Or là où la majeur partie des animes aurait introduit des épisodes plus posés pour réinsuffler du rythme – ou bien des fillers – Re:Zero décide avec panache de renchérir dessus. Le culot ! Certains l’ont, d’autres non.

Re zero S2 dare no koto

Cette réinjection de surprise et d’incompréhension passe bien, et serait même encore mieux passée selon moi si on n’avait pas eu cette coupure de quatre ans (et cette version Re:Edit). La petite ambiance sonore de fond très guillerette soudainement coupée, le bruit du chariot parasitant le fond, le décalage des cellulo pour faire apparaitre progressivement le visage de Emilia, personne n’est dupe.

Cette réalisation est connue et elle débouche souvent sur un twist. J’apprécie toujours autant ce cisaillement des mots nous rendant faible, nous public, accroché et dépendant aux lèvres des personnages et attendant le prochain mot qui nous choquera tout autant que le personnage l’écoutant.

Transition ensuite afin de faire comprendre au public que les événements qui suivent se passent dans le passé. On sait que quelque chose est arrivé, peut-être en lien avec la baleine ou avec le péché de la gourmandise. Bingo. Deux ennemis surpuissants font leur apparition. Ce décalage de puissance et cette facilité à décimer l’adversaire sans difficulté représentent ce second temps fort dans l’épisode. On se prend clairement une claque. J’ai trouvé cependant en aparté une animation clairement en deçà de mes attentes, avec le retour de cette 3D peu ragoutante pour du 2020 et quelques plans larges peu minutieux dans leur trait, assez dissonant. Et c’était le cas à plusieurs reprises dans ce premier épisode.

Rezero S2 Crusch

Crush est amputé d’un bras en une fraction de seconde et les deux ennemis se présentent comme l’Evêque du culte de la sorcière en charge de la gourmandise Lay Batenkaitos et celui en charge de l’avarice Regulus Corneas. Re:Zero possède un horaire de soirée au Japon et donc comme attendu on retrouve un anime qui ne lésine pas sur le sang et les membres découpés.

Le Seiyuu pour Regulus Corneas est d’ailleurs intéressant : Akira Ishida avec son timbre à la Tsukasa Eishi (Food Wars)/Cavendish (One Piece). Très connu et un ancien dans le métier. Il a divers timbres de voix comme par exemple Garaa de Naruto. Un choix judicieux car on l’assimile avec cette voix facilement à un personnage assez nonchalant à première vue mais qui cache souvent son jeu.

Aucune surprise ensuite avec la défaite de Crush et Rem. L’anime sait faire plaisir aux fans et montre en 3 fractions de seconde, des images de Subaru et Rem plus âgés, parents de plusieurs enfants et coulant des jours heureux. En se faisant dévorer, Rem perd tout y compris ses rêves les plus chers, parallèle avec l’épisode 18 où les deux ont cette fameuse conversation.

Le temps reprend son cours normal et enchainant directement sur le soir lorsque Subaru et Emilia sont arrivés à la demeure de Crusch et constate l’hécatombe. En voyant cette scène, je pensais sincèrement qu’on ne la reverrai plus et finalement, elle était toujours en vie, tout comme Crusch. La scène qui suit est particulièrement intéressante lorsque Subaru décide une nouvelle fois de se donner la mort. C’est la première fois qu’il agit sans trop hésiter, que cette mort se fait rapidement mais encore pire, c’est la seule fois en 26 épisodes qu’elle ne sert absolument à rien. A tel point qu’après la courte discussion avec Emilia, la scène reprend approximativement là où l’avait quitté, comme si rien ne s’était passé. Cette impression de don extraordinaire qu’avait Subaru est en quelques secondes brisé comme si ce n’était que de la fumée. Je trouve qu’en passant très vite dessus, le récit donne un poids beaucoup plus subtil à tout cela.

ReZero S2 dead

On en apprend ensuite plus sur l’autorité de la gourmandise et encore une fois Subaru est le seul à faire exception. Puis double peine, on découvre que Crusch a perdu sa mémoire. On aurait pu croire au début que c’était sa sœur mais non… La réalisation en ne montrant pas directement le visage du personnage était intéressante et pouvait au début nous induire en erreur.

J’ai assez peu de choses à commenter sur la réunion. On apprécie le caractère et la personnalité de Crusch qui ressort progressivement au fil de la discussion, fidèle à elle-même et ses principes, même si elle arbore un côté plus féminin et délicat qu’auparavant. 

Pour terminer, la dernière scène a fait écho avec l’épisode 08 où Subaru traversait un moment dur de mal être profond, s’efforçant de ne pas paraitre suspect auprès des deux sœurs et où finalement Emilia, s’est rendue compte qu’il se forçait et l’a donc laissé poser sa tête sur ses genoux, à son écoute, bienveillante et douce. Encore une fois, elle vient en aide à Subaru revoyant une fois de plus son côté sensible et fragile qui en fait un des personnages les plus nuancés avec des facettes très vivantes. Découvrir des personnages toujours plus expressifs et émotifs plait et sur ce point ce premier épisode nous satisfait pleinement.

ReZero Rem Sleep

En conclusion

C’est évidemment un bon début pour cette nouvelle saison. Néanmoins je reste moins emballé qu’avec cette découverte il y a 4 ans. Comme énoncé précédemment, la version Re :Edit a diminué l’impact de cet épisode. Ensuite le format bien plus court que la saison 1 avec 2 épisodes pour le prix d’un, joue là aussi. On ne savait pas trop où on s’aventurait et c’était une agréable surprise. Ici on sait déjà en partie à quoi s’attendre dans le sens où on place la barre très haute du point de vue scénario et rebondissements (et je ne pèse pas mes mots), probablement bien plus que tous les autres animes de la saison. Donc forcément tout cela peut jouer en défaveur de l’anime.

Pour autant, le point noir sur ce premier épisode, tout le reste étant un peu personnel et tatillon, fut tout de même la qualité de la production. Pour un premier épisode, il faut reconnaître que c’est satisfaisant sans plus. Une série aussi attendue que Re:Zero vendant énormément, avec une grosse communauté, 4 ans d’attente et voir un tel rendu, on peut être perplexe. Les premiers épisodes sont souvent mieux travaillés que le reste pour servir de porte-étendard et appâter la communauté. Le premier épisode fait aussi en général moins les frais d’une production avec un planning intense. Et j’ai envie de dire peu importe qu’il y ait eu la crise sanitaire, je ne pense pas que celle-ci a beaucoup impacté le premier épisode. Car oui certaines scènes d’action étaient très moyennes, beaucoup de plans avec des personnages un peu moins détaillés par exemple au niveau des mains, oreilles, davantage de séquences fixes etc.

Je ne voulais pas croire aux rumeurs d’une baisse de qualité pour cette nouvelle saison, or ce premier épisode ne me rassure guère sur cet aspect. J’espère que la suite me donnera tort car je ne pourrai pas pardonner à quiconque me pondra une saison clairement en-dessous de la première sur un anime tant apprécié et attendu auprès de la communauté.

Quoi qu’il en soit, quel plaisir de retrouver l’anime. Ce n’est pas un rêve et je compte bien comme chacun en profiter un maximum. J’espère que la tension va monter crescendo. Je vous retrouve la semaine prochaine pour réagir et revenir encore une fois sur le prochain épisode de Re:Zero (mercredi ou jeudi), d’autres premières impressions et Review arrivent dans les jours et heures à venir, comme celle de Yahari réalisée par Antony ou bien Deca-Dence. Sur ce Bye !

L’anime est disponible sur la plateforme de simulcast Crunchyroll

  • Copyright : © 長月達平・株式会社KADOKAWA刊/Re:ゼロから始める異世界生活製作委員会
  • Site officiel : http://re-zero-anime.jp/tv/
Partager sur :
S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
Oldest
Newest
Inline Feedbacks
View all comments
Kutoha
Kutoha
27 jours il y a

Bonjour ou bonsoir ! Etant fan de la série, et ayant vu votre article passer sur twitter, je n’ai pas pu m’empêcher de venir lire votre article ! Tout d’abord, merci pour cet article je l’ai trouvé très complet et intéressant sur ce premier épisode. Je suivrais les prochains avec attention. Tout comme vous, j’ai vraiment adoré l’épisode, bien que déçu qu’il ne fasse pas 1 heure. Re:Zero me manquait beaucoup, et ça fait plaisir de revoir Subaru et ses péripéties dans le Royaume de Lugnica. En ce qui concerne la qualité de production, je vous rejoins sur le fait qu’en 2020, on… Lire la suite »

Last edited 27 jours il y a by Kutoha
Itomi
Itomi
19 jours il y a

Je voulais ajouter que les courtes images de Rem et Subaru âgés, font référence à une histoire annexe ! Re:IF Starting Life in a Different World

Vous vous souvenez de l’épisode 18, dans lequel Subaru propose à Rem de partir loin du royaume, ce light novel adapte l’histoire si Rem avait accepté sa proposition de reconstruire leur vie ailleurs 🙂

Merci énormément pour votre article !

Tenez si vous voulez le lire: nwater.wordpress.com/2017/06/11/reif-starting-life-in-a-different-world-chapter-1-2-months/comment image